Juin 13

La robotisation redistribue les cartes de la production industrielle

 L’automatisation des économies s’accélère dans le monde entier : la nouvelle moyenne globale de densité robotique dans les industries manufacturières est de 74 unités de robots pour 10.000 employés (66 unités en 2015) signale la fédération internationale de robotique.

 Le nombre de robots dans l’industrie mondiale pourrait s’élever à plus de 3 millions d’ici 2020, soit un doublement entre 2014 et 2020

Sa croissance accélérée est tirée par la montée en puissance industrielle de la Chine. Celle ci ne peut miser sur ses bas salaires car d’autres pays d’Asie la concurrence très vite sur ce point .

C’est une autre organisation de la production mondiale qui n’est plus basée sur le moindre cout du travail. , le gouvernement a l’ambition de faire entrer son économie dans le top 10 des nations les plus automatisées au monde d’ici 2020. Ce qui correspond bien à la volonté de l’exécutif d’opérer une transition de son modèle économique.

Peu de pays peuvent construire ces robots : la production est concentrée sur 5 pays : Chine, Corée, Japon, USA, Allemagne.

La France présente en ce domaine un retard réel, comme en témoigne ce graphique : 631 robots pour 10000 employés en Corée, plus de 300 au Japon ou en Allemagne et  132  seulement  en France !!!

Il est à cet égard surprenant qu’avec un tel regard, certains aient pu imaginer de taxer les robots lors de la dernière campagne des présidentielles

Il n’existe pas de preuve concrète que l’automatisation a un impact différent sur le travail que les précédentes vagues de technologie lors des siècles passés avec un mélange de suppressions d’emplois, de créations d’emplois et de transformation du travail. La formation représente ainsi un sérieux défi.

Pour en savoir plus

Partagez cet article :

(1 commentaire)

  1. Industry 4, also called smart factory will be a major step for heavy manufacturing industry such aluminium that employs thousands of workers. Industry 4 goes along with highly computerization and and automation (level 3 of industrial revolution, revolutionary robotic ).
    It requires sound investment in short and long term; however, depending on thd thpe of the industdy and the complexity of the process, benefits might be limited in terms productivity. There are challenges to implement industry 4. IT security, reliability of machines, skills and expertise, regulatory issues, integrity of process,

Répondre à Joseph Annuler la réponse

Your email address will not be published.