Mai 06

Elections Européennes : 1ère rencontre des bloggeurs avec Corinne LEPAGE (MODEM)

C’était la première rencontre des bloggeurs sur les élections Européennes. Sur le grill, Corinne LEPAGE pour le MODEM : MON commentaire !

C.LEPAGE affiche ses convictions pro-européennes, avec force et courage, mais non sans ambiguïtés. Sa démarche est plus proche du centrisme écologique que de la traditionnelle démocratie «chrétienne», à tel point qu’elle s’appuie sur ses convictions "laïques" pour refuser l’entrée de la Turquie.

Courage sur plusieurs points : A la question de E.Menguy (UMP) l’emmenant sur les Régionales,elle répond avec courage qu’il s’agit d’élections européennes ; elle veut travailler sur le quotidien des gens dans le cadre des compétences européennes ou sur des projets régionaux structurants pour l’Europe (ferroviaire), mais laisse aux hauts Normands le soin de définir leurs priorités pour leur Région : elle ne veut pas se tromper d’élections !

Courage lorsqu’elle reconnaît une « bonne tenue » à la présidence française, mais « pas génial » ce qui reste sur la Géorgie, ou sur la mise en oeuvre effective du plan climat énergie!

La "nationalisation" de la campagne est regrettable pour l’Europe, mais inévitable quand le Président abandonne son rôle d’arbitre,se présente lui-même comme chef de campagne de l’UMP, et arrêtera lui-même les listes des candidats UMP.

Quand je l’interroge sur la crise actuelle, elle dit, comme beaucoup de Socialistes que l’Europe doit lancer un grand emprunt pour mieux coordonner les plans nationaux et investir massivement dans l’investissement pour l’environnement ; aujourd’hui la Chine y consacre, dit elle, 200 milliards de dollars, les USA, 160 milliards, la Corée 45 milliards et l’Europe seulement quelques milliards, dont très peu en France!

Mais l’ambiguïté reste forte sur la démarche collective pour conduire un tel projet : Elle ne sait pas à quel groupe elle siègera au parlement ( !) et ne sait pas ou ira le Modem (il était jusqu’ici avec le petit groupe des libéraux de l’ADLE) ! Lorsque Denis Szalkowski lui présente l’engagement pour ces élections du parti démocrate, elle avoue (avec franchise !) ne pas le connaître alors que c’est « sa » référence européenne même si ce parti n’existe que dans quelques pays : elle reconnaît au passage, l’avance des Socialistes, à travers le manifeste du PSE, et des verts, dans l’élaboration de ce projet européen.

Elle s’inscrit, en tout cas résolument aux cotés de Bayrou (sur la défense des libertés publiques, ou dans l’opposition au retour dans le commandement de l’OTAN, « contraire à l’émergence d’une Europe de la défense »), dans son opposition à Sarkozy mais aussi dans ses ambiguïtés programmatiques, même si son engagement personnel sur le nucléaire, les OGM ou le caractère « systémique » de la crise, est réel !

Une candidate avec laquelle le débat a été riche, loyal, qui a fait apparaître clairement les points d’accords et de désaccords !

Prochains débats avec J.P.Gauzes (UMP) le 12 mai ,puis avec E.Grellier (PS) ,le 18 mai

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.