Biographie

Qui est Dominique Gambier?

Dominique GAMBIER est né le 14 aout 1947 à Rouen.
Son père, représentant de commerce, et sa mère, institutrice, ont eu 4 enfants.
Il a fait toutes ses études au Lycée Corneille de Rouen, de la maternelle aux classes préparatoires : un record de 15 ans ! Il les terminera à l’école Centrale de Paris où il obtient son diplôme d’ingénieur en 1971.
Il est le père de deux filles qui lui ont donné deux petites filles et de trois petits garçons.

Une carrière universitaire

Dès le départ il fait le choix d’une carrière universitaire, attiré par le parcours de ces ingénieurs économistes « à la française ». Assistant à l’Université de Rouen dès 1972, il prépare une thèse de doctorat sur l’ « analyse conjoncturelle du chômage » qu’il soutiendra en 1976 à Paris1, obtenant une mention très bien et les félicitations du jury.

Professeur à l’école centrale de 1983 à 1985, il revient à l’université de Rouen . Il mène des travaux de recherche sur l’emploi , le travail, et l’économie régionale au sein de l’IRED et du centre associé au CEREQ dont il prend la direction. Il est dans la même période consultant auprès de plusieurs organismes : le Centre d’Etudes de l’Emploi, le CEREQ, l’OFCE , la Commission de Bruxelles…et collabore pendant six ans au Commissariat général au plan.

Il s’implique fortement dans la gestion de l’Université ; Nommé chargé de mission pour la création de l’Université du Havre par P.Mauroy, il est élu Président de l’Université de Rouen en 1986 . De par sa double formation d’ingénieur et d’Universitaire, il contribue beaucoup à l’ouverture de l’université sur son environnement régional et professionnel. Il crée ainsi un des premiers DESS de gestion du personnel, en France

Il a publié de nombreux ouvrages et articles comme : « Analyse conjoncturelle du chômage » au PUF en 1978 – « Théorie de la politique économique en situation d’incertitude » Ed Cujas en 1980 – « Le marché du travail » Ed. Economica, 3ème édition en1991 – « L’emploi en France », Ed. La Découverte, 3ème édition ,en 1998 – « Statistiques probabilistes appliquées à l’économie d’entreprise »,L’Harmattan, 2005

Des responsabilités publiques et électives

Membre du PSU de 1968 à 1971, il privilégie un engagement syndical et associatif à l’Université, jusqu’en 1981 , date où il rejoint le Parti Socialiste. Proche de Michel ROCARD, il devient membre du bureau fédéral de Seine Maritime du PS à partir de 1983. Il est délégué national à l’enseignement supérieur de 1992 à 1994.

Membre du bureau fédéral de Seine Maritime, il a défendu le oui au référendum européen ,la candidature de Ségolène ROYAL à l’élection Présidentielle de 2007, et celle de François Hollande lors des primaires en 2011. Ces positions éloignées de la majorité fédérale fabiusienne et Aubriste, l’ont conduit à être exclus du Bureau fédéral aprés l’élection de François hollande.

Dès 1983,il représente l’Université au comité économique et social de Haute Normandie, dont il est Vice Président jusqu’en 1986. il présente entre autre un rapport remarqué sur « un projet portuaire régional ».

En 1986, il est élu Conseiller Régional lors de la première élection directe du Conseil Régional . Réélu en 1992 et 1998, il en devient à cette date,Vice Président, chargé de l’action économique et de la recherche, charge dans laquelle il a été reconduit en 2004 . Réélu en 2010, il a en charge la recherche, les affaires européennes et les coopérations inter régionales.

De 1988 à 1993, il est élu Député de la deuxième circonscription de la Seine Maritime et siège à l’Assemblée Nationale à la commission des finances ; il est l’auteur de plusieurs rapports budgétaires et , dans le cadre de la délégation aux communautés européennes, de rapports sur les biocarburants ou les télécommunications.

En 1989, il devient conseiller municipal de Déville lès Rouen dont il est élu Maire en 1995 , réélu en 2001 et 2008 . A ce titre il devient Vice Président de l’Agglomération de Rouen, nouvellement créée, en charge des services publics aux usagers (transports en commun, assainissement, eau potable..). Il conduit dans ce cadre le grand chantier TEOR et met en œuvre une politique globale de l’eau à travers l’élaboration d’un Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau. Il est en charge aujourd’hui du Zénith, et préside le syndicat du SAGE, le syndicat du Cailly, la commission locale de l’eau.

CE QUE JE FAISAIS A LA RÉGION

Le Président de Région m’a confié comme Vice Président la délégation du Développement économique, de la recherche et de l’innovation, et du suivi des politiques européennes (fonds européens, Arc Manche…).

Par ailleurs tous les lundis matin, nous nous réunissons en réunion de l’exécutif, pour débattre de nos orientations, de nos choix.

Membre de la commission permanente , Je préside également la 7ème commission « Emploi, économie, énergie, économie sociale et solidaire, agriculture, pêche, tourisme»

Au titre de la Région, je préside le conseil de surveillance du Crihan, et suis Vice Président de l’établissement foncier de Normandie (EPFN).
Je préside par ailleurs l’association Science Action, seul centre de culture scientifique et technique labellisé en Région
Je préside le GIP Seine Aval qui travaille sur l’estuaire de la Seine

Je représente enfin la Région dans plusieurs instances : la commission départementale de l’intercommunalité, le comité régional de l’habitat, l’agence de l’innovation Seinari, l’opéra de Haute Normandie, le syndicat mixte de l’aéroport de Deauville normandie,…..et dans plusieurs organismes d’enseignement supérieur (PRESS Normandie Université, esigelec, Esitpa, critt, …) ou lycées (Vallée du Cailly, Bernard Palissy..) ….

Je préside enfin la commission permanente du conseil maritime de façade Manche Mer du Nord, mis en place suite au Grenelle de la mer.

En 2015,après avoir été élu depuis 30 ans au conseil régional,  je n’ai pas été candidat aux élections  dans le cadre de la nouvelle NORMANDIE.

En 2017, il fait le choix de soutenir Emmanuel Macron au nom d’un socialisme de réforme et de gouvernement éloigné du choix du frondeur Benoit Hamon par le parti Socialiste.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Gambier

Partagez cet article :

(2 commentaires)

  1. FORTIN Jacques

    Bonjour
    Membre avec conviction du comité de soutien du Front de gauche, et malgré mon amitié pour Mme Grenet, je ne pouvais me rendre décemment à votre réunion électorale du 13 mars, d’autant que Mme Fourneyron y était présente. Sans doute pour se remettre de ses émotions du débat télévisuel (sic !) du « nettoyeur de tranchées » qui siège au gouvernement et qu’elle soutient de toutse ses petites forces de catho. bien pensante. J’ai pris ma première carte à la CGT en 1945, avec l’aval de mon père de retour des camps. Toute cette classe d’âge qui a tant donné pour le bonheur le plus élémentaire du peuple laborieux. He oui camarade Gambier, en choisissant Macron, votre parti et ses représentants tournent le dos aux quelques bonnes lois qui nous restent de l’arrivée de la gauche au pouvoir, au moment ou Valéry Fourneyron collait les affiches à Giscard avec un encensoir.

    J’ajoute qu’avec les quelques forces qui me restent, je combattrais pour la défense des droits ACQUIS des travailleurs.

  2. FORTIN

    Je me suis permis d’intervenir auprès de votre collègue président départemental : sa réponse, il ne faut pas déborder vers le plan national dans une élection locale…. Ah BOn, comment expliquer alors la défaite de votre parti quand tous les leaders nationaux : le président de la république, le chef du gouvernement, Ségolène Royal et chez nous Laurent Fabius, etc payent la politique suicidaire menée depuis l’élection présidentielle. Et pourtant j’étais un des rares français de gauche à y croire : mes camarades du parti communiste, et même mon épouse m’ont tous entendus défendre la candidature Hollande, quelle déception !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>