Oct 28

La France régresse dans le classement mondial des égalités homme-femme, alors que l’Europe maintient ses positions

La France régresse dans le classement mondial des égalités homme-femme, alors que l’Europe maintient ses positions. Une étude du Forum économique mondial (WEF), la fait passer à la 46ème place du classement 2010 des égalités hommes/femmes tandis que les pays nordiques caracolent toujours en tête des Etats les plus égalitaires au monde.

Cette étude a bien sur ses limites, mais elle a au moins de sortir d’un regard franco français sur ce sujet, comme nous l’avons fait sur la liberté de la presse ou sur l’éducation .

Cette régression s'explique notamment, selon le WEF, par "la baisse du nombre de femmes occupant des postes ministériels dans les 12 derniers mois". La deuxième raison est que la "France a un des pires niveaux" au monde en terme de ressenti d'égalités de salaire à travail égal » Ceci est d’autant plus à noter que le pays se situe à l'opposé, à la première place pour deux autres des quatre critères pris en compte dans l'étude du Wef: l'éducation et la santé.

La France (46e) et l’Italie (74e) font figure d’exception en Europe car, outre les quatre champions nordiques, l'Irlande (6e), le Danemark (7e), la Suisse (10e), l'Espagne (11e), l'Allemagne (13e), le Royaume-Uni (15e), les Pays-Bas (17e) figurent parmi les 20 premiers pays les mieux classés. Toutefois, de vrais progrès ne seront possibles que lorsque les pays rendront "le mariage et la maternité compatibles avec la participation économique des femmes", martèle l'organisation.

Le rapport de 2010             Presentation du rapport en francais

le classement                     Le profil de la France

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.