Nov 25

 » Renversement du temps, ondes et innovation « 

indexLe jeudi 27 novembre à 20h30, à l’hôtel de région, se tiendra le dernier forum des savoirs, de l’année 2014. L’association Science Action qui organise ces forums, a invité Mathias Fink, Directeur de l’Institut Langevin, Professeur à l’ESPCI ParisTech., qui interviendra sur le thème  » Renversement du temps, ondes et innovation « . Il a reçu la première médaille de l’innovation du CNRS. L’institut Langevin Ondes et Images, qu’il a créé au sein de l’École supérieure de physique et de chimie industrielle (ESPCI), a propulsé la France au plus haut niveau mondial dans le domaine.

Peut-on faire revivre à une onde sa vie passée ? La mise au point de véritables « miroirs à retournement temporel » dans le domaine des ultrasons et des ondes électromagnétiques, a permis de tester expérimentalement le renversement du temps ondulatoire dans les milieux de propagation les plus variés. Ces miroirs permettent de focaliser une onde à travers un milieu hétérogène et de la renvoyer « à l’envers » vers sa source initiale. Cet instrument n’apporte pas seulement un éclairage nouveau sur le problème de l’irréversibilité du temps en physique, mais il a d’ores et déjà de nombreuses applications : thérapie, imagerie médicale, télécommunications, sismologie, domotique, acoustique sous-marine.

Son invention : le miroir à retournement temporel. Un procédé complexe qu’il explique avec simplicité : « Si vous tapez avec votre doigt sur un mur, vous créez un bruit, une onde qui va se propager dans tout l’objet, puis dans l’espace, et, quand elle rencontrera un miroir à retournement temporel, elle reviendra en sens inverse, là où votre doigt a touché l’objet ! » De la tactilisation de n’importe quel objet de la vie courante à la destruction des calculs rénaux, en vingt ans, Mathias Fink a inventé une panoplie d’appareils, avec à la clé la création d’entreprises innovantes.  Imaginez un futur où il suffira de tapoter sur le mur pour régler son thermostat, de pianoter directement sur le bureau pour écrire un e-mail ou d’appuyer sur la vitre pour fermer les volets. Ce futur est maintenant très proche, grâce aux travaux de, Mathias Fink

SuperSonic Imagine, la start-up dont il est le plus fier, a lancé des versions successives de son Aixplorer pour repérer les cancers du sein, de la thyroïde, du foie ou de la prostate. Dernièrement, Fink a mis au point un nouvel appareil qui, en focalisant les ondes, peut détruire des tumeurs cérébrales sans avoir à ouvrir le crâne. « Nous allons bientôt commencer les tests sur l’homme », confie-t-il. L’infatigable inventeur a investi un autre domaine, les télécommunications.

Avec la société Time Reversal Communications, la petite dernière, il espère créer des téléphones à retournement temporel, impossibles à localiser ou à mettre sur écoute. Malgré quatre start-up à son actif, Fink refuse qu’on lui colle l’étiquette d' »entrepreneur ». « Je reste un inventeur du public », assène-t-il.

Pour vous inscrire : cliquer ici

L’ensemble des sessions sera retransmis sur ce site, en direct de l’Hôtel de Région : Cliquer ici pour accéder au direct

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.