Sep 26

La Turquie fait valoir son importance géopolitique dans le Caucase comme atout dans les négociations d’adhésion à l’UE.

Pour Ali Babacan, ministre turc des Affaires étrangères, le conflit en Géorgie et l’instabilité dans le Caucase renforcent les avantages géostratégiques que l’adhésion de la Turquie présenterait pour l’UE. « Une Union européenne qui aurait la Turquie parmi ses membres pourrait jouer un rôle important pour la paix mondiale, la stabilité et la prospérité », a-t-il déclaré. Désireuse d’engager un dialogue régional pour résoudre les nombreux « conflits gelés », la Turquie souhaite créer une « plateforme pour la coopération et la stabilité dans le Caucase ».

Cette attitude a été applaudie par la troïka de l’UE. Le Secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, qui la préside, a en outre salué la relance des négociations entre la Turquie et Chypre sur la réunification de l’île.

« Notre objectif, c’est l’adhésion pure et simple à l’Union », a souligné M. Babacan. M. Jouyet a assuré que la Présidence française de l’UE mènerait les négociations « de manière tout à fait objective, impartiale et équitable ».

Partagez cet article :

(1 commentaire)

    • Cafer on septembre 26, 2008 at 1:06
    • Répondre

    il faut soutenir cette adhésion : l’Europe a besoin de la Turquie et les Turcs ont besoin de l’Europe

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.