Juil 06

L‘extension du CERTAM vient d’être inaugurée : un des joyaux du technopole du Madrillet !

Certam 4 Le CERTAM (Centre d’Etude et de Recherche Technologique en Aérothermique et Moteur) a vu le jour il y a 20 ans en Haute Normandie et fait partie aujourd’hui des acteurs nationaux reconnus du monde de l’automobile.

C’était aujourd’hui l’inauguration de l’extension de ses locaux sur la technopole du Madrillet, les faisant passer à plus de 4000 m 2, pour un cout de 14 millions d’Euros financés par le conseil Régional, auxquels il faut ajouter plus de 3millions d’Euros d’équipements financés par l’Europe et la Région (5 nouveaux bans moteurs en particulier). Le CERTAM devrait rapidement doubler ses effectifs, aujourd’hui composés d’une vingtaine de chercheurs.

Deux grands axes de Recherche y sont étudiés, la diminution des gaz à effet de serre et la diminution des polluants, dans une optique pluridisciplinaire.

Ces deux cibles suscitent au CERTAM de nombreux programmes de recherche portant sur la préparation du mélange, les post-traitements à l’échappement, la limitation de la consommation ainsi que la toxicité des émissions. Le CERTAM développe des capacités d’expertise sur les nanoparticules de combustion, sur l’évaluation biologique de nouveaux polluants

Ces travaux conduits principalement pour le compte des industriels de l’automobile et du pétrole trouvent aujourd’hui des prolongements naturels dans le domaine de la qualité de l’air, l’aéronautique et la pharmacie.

Cette activité s’inscrit dans la dynamique nationale du pôle de compétitivité MOV’EO, en particulier dans la perspective des moteurs hybrides, et plus en amont de l’Institut CARNOT ESP (énergie et système de propulsion) et bénéficie du soutien dans le cadre des Grands Réseaux de Recherche, mis en place par la Région Haute-Normandie et l’Etat.

Le CERTAM s’est notamment fait connaître pour sa participation à la mise au point d’un moteur à taux de compression variable avec la société lyonnaise MCE-5.

Certam 5

Certam 3

Certam 1

Certam 2 

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.