«

»

Jan 26

Rythmes scolaires : parution du décret … mais encore beaucoup de problèmes en suspens !

ImagesCASU0RZBL’équilibre des rythmes éducatifs est un facteur déterminant de la réussite ou de l’échec des enfants à l’école primaire et la France cumule de ce point de vue de multiples handicaps (voir ici Ou la ) . Le retour à la semaine de 4 jours et demi, qu’acte le nouveau décret, est positif. Mais de nombreuses questions restent en suspens … ne serait ce que parce que rien n’a pu encore être débattu au plan local avec les parents, les enseignants, les personnels municipaux, les associations sportives ou culturelles!

Mercredi ou samedi ? Pour les enfants le mieux serait le samedi ; il permettrait de garder les multiples activités du mercredi (accueil de loisirs, musique, sport, USEP…) mais les familles ou les parents peuvent voir ceci autrement. Il faut en tout cas qu’il y ait une certaine cohérence entre les écoles d’un même secteur géographique. Si le choix de travailler le mercredi est fait cela suppose une réorganisation considérable des accueils de loisirs, et plus généralement des activités du mercredi dont beaucoup vont disparaitre !

Organisation de la journée : c’est le point le plus sensible : Le Ministre semble vouloir (ce n’est pas dans le décret, et ce point reste la principale incertitude!) la fin de l’école à 16h30, tout en limitant le temps scolaire à 5h30 !

La solution qu’il envisage est de confier une partie du temps scolaire (de 15h45 à 16h30 ?) aux communes : comment trouver des animateurs qualifiés en grand nombre (60 sur Deville, avec 32 classes !) en plein milieu de journée ? Avec quel argent , puisque l’aide de l’État n’est pas durable? Et la loi impose que la scolarité obligatoire relève de l’État, pas de communes (on va vers des contentieux juridiques multiples !)

Seconde solution, c’est d’accroitre le temps périscolaire du midi : couteux pour les communes mais plus facilement organisable, mais sans effet réel sur les rythmes de l’enfant !

Troisième solution : l’école se termine plus tôt (15h30 ?) et les familles reprennent les enfants tandis que les communes organisent le temps périscolaires à partir de cette heure la, avec garderies, clubs sportifs, école de musique… C’est pour les enfants sans doute la meilleure solution

Ces choix peuvent être faits avant la fin mars, mais ils ne pourront que préfigurer un vrai projet éducatif territorial, qui, si on ne veut pas simplement bricoler un texte, demande du temps de concertation et d’élaboration avec tous les partenaires.

Rythmes_scolaires_article

Partagez cet article :

(1 commentaire)

  1. C.H.

    « L’enfant au coeur du système » ! Avec une vraie pause à midi qui ferait du bien aux petits et aux grands ! C’est toute l’organisation d’un pays qui est à revoir avec des infrastructures, une architecture… bref des lieux permettant aux petits mais aussi aux adultes d’avoir un vrai moment de pause , de loisir de sport sur le temps du midi. Ca peut commencer par l’école et toucher ensuite plus de monde. On a tous quelques idées comme ça, plus ou moins pertinents certes. Et c’est vrai que l’on gagnerait à écouter ceux qui sont sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>