Avr 12

Les politiques d’innovation dans les pays de l’Union Européenne

Innovation-performance-2013La Commission européenne Vient de publier, le classement des Etats membres en fonction de leur politique et de leurs résultats en matière d'innovation pendant la période 2008-2012. Malgré la crise économique qui perdure, les résultats des pays de l'UE s'améliorent en moyenne, mais l'écart entre les différents Etats continue de se creuser.

La France dans ce classement est à la moyenne de l'Union Européenne, seulement en 11ème position.

Le classement se fonde sur plusieurs critères : nombre de doctorants, investissements publics et privés, publications scientifiques, demandes de brevets, ressources humaines, entreprenariat etc. , au total 24 indicateurs, regroupés en trois catégories : les outils de base (ressources humaines, financements, aides, etc.), les activités des entreprises (investissements, collaborations, entrepreneuriat, etc.) et les conséquences sur l’ensemble de l‘économie (dont le marché de l’emploi).

Les pays nordiques, avec la Suède, l'Allemagne, le Danemark et la Finlande se placent en tête de liste. Leur succès résulte d'un système de recherche et développement (R&D) très développé d'une part, et des liens forts entre l'enseignement supérieur et les entreprises d'autre part. La politique de l'innovation reste au contraire la moins développée dans les pays de l'Est comme la Pologne, la Bulgarie ou la Roumanie.

Le classement des Etats membres reste néanmoins stable, et s’effectue selon quatre groupes :

• les « champions de l’innovation », regroupant le quatuor nordique.

• les « suiveurs de l’innovation », regroupant les pays de l’Ouest et du Centre encore au-dessus de la moyenne de l’UE.

• les « innovateurs modérés », regroupant principalement les pays du Sud et qui sont inférieurs à la moyenne de l’UE.

• les « innovateurs modestes », regroupant les pays de l’Est, les plus à la traîne.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.