Juil 12

« Quand je me regarde je me désole, quand je me compare, je me console » : La hausse du prix de l’électricité est générale !

Elec« Quand je me regarde je me désole, quand je me compare, je me console » : cette devise de Talleyrand pour dire que les Français ne sont pas les seuls à voir leur facture d'électricité augmenter de 5% à deux reprises…

La hausse des prix de l'électricité est générale en Europe. Entre 2005 et 2012, la facture a augmenté de 32% dans l'Union européenne. Quant à celle des ménages européens, elle a progressé de 12% entre 2009 et 2011. Sur cette même période, elle a progressé de 10,4% pour les Allemands, et de 17% pour les ménages français. Les Espagnols, qui ont massivement financé le solaire et l'éolien, ont vu leurs factures augmenter de 24%.

 On se rappelle que dans les années 2000, l'ouverture des marchés de l'électricité, poussée par Bruxelles, promettait une baisse des prix. Pour Patrice Geoffron, économiste de l'énergie à l'Université Paris Dauphine, il ne s'agit pas d'un échec, tant le marché de l'électricité est complexe : "Il est difficile d'isoler l'impact de la libéralisation du marché sur la facture". L'ouverture du marché a permis la baisse du prix de gros tandis que parallèlement, les taxes qui financent les énergies renouvelables et le réseau ont augmenté. Le consommateur français bénéficie tout de même d'un prix de l'électricité plus bas que la moyenne européenne.

Ségolène Royal s’est prononcée contre la hausse des tarifs de l’électricité annoncée .« Je ne suis pas favorable », tranche-t-elle clairement avant d’aller plus loin encore. « Les gens sont un peu pris en otage. » « Il faut contrôler les investissemnets d'EDF. Savoir pourquoi est-ce que l'électricité augmente de cette façon là. EDF est en situation de monopole. Donc c'est vrai que du coup, c'est plus facile pour eux d'augmenter l'électricité. Et en contrepartie, il faut un contrôle et une transparence pour les consommateurs sur la raison de l'augmentation de l'électricité. Et aujourd'hui, cette transparence manque.” Et d’ajouter, « il faut accélérer sur les énergies renouvelables ».

Si on peut comprendre ces augmentations, les explications sont pour le moins lacunaires ….

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.