Mai 10

les réalisations de la politique de cohésion et les stratégies envisagées pour l’avenir pour chaque pays de l’Europe

ImagesLes nouvelles fiches d’information par pays peuvent être consultées sur le site internet de la DG REGIO. Elles donnent des informations clés sur les stratégies envisagées par les États membres pour la période de financement 2014-2020, concernant notamment la répartition des montants alloués au titre de la politique de cohésion et les principales priorités d’investissement.

Ces fiches donnent aussi un aperçu actualisé des résultats obtenus jusqu’à aujourd’hui et mentionnent quelques projets emblématiques de la période 2007-2013. Toutes ces fiches d’information peuvent être téléchargées au format PDF sur le site internet de la DG REGIO. Chaque fiche est proposée en anglais et dans la (ou les) langue(s) officielle(s) de l’État membre concerné.

De plus, une fiche d’information générale est disponible dans toutes les langues. Elle fournit, sous forme de questions et de réponses, des informations sur la réforme de la politique de cohésion pour la nouvelle période. Elle explique les principes de base de cette politique et indique qui contacter pour obtenir des informations ou introduire une demande de financement.

Pour la France, la fiche évoque les 41 programmes opérationnels qu’elle gérera sur la période 2014-2020 : vingt-sept d’entre eux bénéficieront de subventions du Fonds européen de développement régional (FEDER) et du Fonds social européen (FSE). Sept des quatorze programmes opérationnels restants recevront une aide financière du FEDER, et sept du FSE.

Pour 2014-2020, le montant total alloué à la France pour financer la politique de cohésion avoisine les 15,9 Mrd EUR (prix courants):

● 3,41 Mrd EUR pour les régions moins développées (régions ultrapériphériques de Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion et Mayotte);

● 4,25 Mrd EUR pour les régions en transition (Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Basse-Normandie, Lorraine, Franche-Comt é, Poitou-Charentes, Limousin, Auvergne, Languedoc-Roussillon et Corse);

● 6,35 Mrd EUR pour les régions plus développées (Haute-Norma ndie, Ile-de-France, Champagne-Ardenne, Alsace , Bretagne, Pays de la Loire, Centre, Bourgogne, Rhône-Alpes, Aquitaine, Midi-Pyrénées et Provence-Alpes Côte d’Azur);

● 1,09 Mrd EUR pour la coopération territoriale européenne;

● 443 300 000 EUR d’allocation spéciale aux régions ultrapériphériques;

● 310 200 000 EUR pour l’initiative pour l’emploi des jeunes.

Le FSE en France apportera environ 6 Mrd EUR du montant total. La contribution définitive sera fixée en fonction de la na ture précise des difficultés que le pays devra résoudre dans les domaines couverts par le FSE.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.