Nov 19

La Convention internationale des droits de l’enfant a 25 ans : un texte qu’il faut faire vivre !

droits enfantsLa  Convention internationale des droits de l’enfant   a été adoptée par l’ONU, le  20novembre1989 pour que soient reconnus et protégés les droits spécifiques des enfants ;  Ce 20 novembre a ainsi été choisi pour célébrer la journée internationale des droits de l’enfant.

J’ai eu le privilège  comme Député, de voter à l’Assemblée Nationale la ratification par la France de ce texte, le 13 juin 1990.

Cette Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) , il faut la faire vivre ! Elle reste aujourd’hui méconnue par beaucoup et inappliquée pour de nombreux enfants dans le monde. Plus d’un milliard d’enfants ne peuvent pas vivre et grandir dans de bonnes conditions. Maltraités, abandonnés, malnutris, exploités, beaucoup rencontrent de nombreuses difficultés :

• 250 millions d’enfants âgés de 7 à 18 ans ne sont jamais allés à l’école,
• 40 millions d’enfants sont victimes de sévices chaque année dans le monde,
• la dénutrition contribue au décès de 5,6 millions d’enfants de moins de 5 ans chaque année,
• l’exploitation économique concerne 220 millions d’enfants à travers le monde…

Parce que nous ne pouvons admettre que les droits les plus essentiels des enfants soient bafoués, l’association Partage agit depuis plus de 40 ans auprès de centaines de milliers d’enfants chaque jour, en soutenant des associations locales spécialistes de l’éducation, la santé et la protection des populations les plus fragiles.

C’est tous ensemble que nous réussirons à changer les choses, Partage vous propose de vous engager à ses côtés pour promouvoir l’application de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, en signant cette pétition.

L’association CARE   se mobilise elle, pour mettre fin à cette violation des droits humains que constitue les mariages forcés des petites filles.

Quelques chiffres :
– 1 petite fille est mariée toutes les 2 secondes.
– 1 fille sur 3, qui a entre 20 et 24 ans, a été mariée avant l’âge de 18 ans dans les pays en développement (en dehors de la Chine).
– Les pays en développement ne sont pas les seuls concernés. C’est une pratique répandue dans la plupart des religions et dans toutes les régions du globe y compris parfois en Occident.

Les petites filles sont traitées comme des objets : elles sont achetées, vendues et mises à disposition de leur mari. Signez cette autre pétition

le texte de la convention internationale des droits de l’enfant    

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.