Juin 02

Les conditions du difficile choix d’orientation pour les étudiants

div25_1305888056Une enquête réalisée par Opinion way auprès de près de près de 2.000 étudiants français pour le réseau social Linkedin, permet de mieux appréhender les conditions de choix de leur orientation.

Ils  commencent à réfléchir à leurs études et à leurs choix d’orientation,  plutôt tardivement : 41% en terminale et seulement 24% avant le lycée  ; ce sont les études médicales pour lesquelles les choix sont les plus anciens.

Quand  ils font leurs  choix d’orientation dans l’enseignement supérieur, 55% des interviewés  ont une idée précise de ce qu’ils veulent faire plus tard professionnellement

  Les critères  qui   jouent le rôle le plus important dans les choix d’orientation sont d’abord la réputation  de l’établissement (35%), la proximité (  ne pas changer de département ou de région : 34%) et le prix des  études (32%) , avec bien sur des nuances selon les filières. Ainsi, les élèves qui se dirigent vers des écoles d’art, d’architecture, de journalisme ou de communication prennent d’abord en compte le coût des études. Quant aux futurs étudiants en économie et finance, ils se préoccupent avant tout des débouchés en matière d’emploi.

 Au moment de choisir leur orientation,  2 étudiants sur 3 auraient souhaité être davantage accompagnés : Une demande particulièrement forte pour ceux qui ont choisi l’université (71%, contre 58% pour ceux ayant intégré une école).  Pour s’informer, internet arrive en tête de tous les outils juste devant les médias et loin devant les « portes ouvertes ». A noter que 62% des interviewés  parlent de « vocation » pour le domaine d’études choisi. Une moyenne tirée par le haut par les filières médicales et paramédicales, où le terme est  encore plus employé.

  83% des étudiants sont satisfaits des études qu’ils suivent (93% pour les formations en écoles)  mais 29% des étudiants regrettent leur choix d’orientation et 22% sont prêts à envisager une autre filière. Malgré leurs difficultés à trouver leur voie, les jeunes restent confiants dans leur avenir : 77% des sondés pensent trouver facilement un emploi après avoir décroché leur diplôme.

Ils considèrent à 88%, que  le choix d’orientation et le diplôme qu’ils préparent vont avoir une grande influence sur leur  future carrière . Pour  trouver du travail dans  leur domaine d’activité  la motivation arrive en tête des conditions avec 44%,  et   la qualité du réseau professionnel monte à 40%

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.