Oct 28

Le PIB haut normand élevé mais encore en croissance ralentie

pibEn 2013 le produit intérieur brut (PIB) de la Haute-Normandie est estimé, selon l’INSEE, à 51,5 milliards d’euros, soit 2,5 % du PIB métropolitain. En terme de création de richesse, la région se classe au treizième rang des régions métropolitaines. Le PIB en volume est quasi-stable en 2013 (+ 0,2 %), pénalisé par le recul de la production dans l’industrie et l’agriculture.

En Haute-Normandie, le PIB par habitant s’élève à 27 864 euros, situant la région au 9e rang des régions métropolitaines. Première région française pour la part de l’industrie dans la valeur ajoutée, la Haute-Normandie compte parmi les régions à la plus forte productivité. Ainsi, depuis 2010, la région se maintient au 4e rang en terme de PIB par emploi, estimé à 73 371 euros cette année.

Une richesse produite plus forte en Haute Normandie qu’en Basse Normandie

— En 2O12, le Pib en valeur  était de  38649 en Basse Normandie ET de  51776 en Haute Normandie

— Le PIB PAR HAB était  de  26157 en Basse Normandie ET de 28027 en Haute Normandie

— PIB PAR EMPLOI  était de  67003 en Basse Normandie ET de  73068 en Haute Normandie

—PIB EN VOLUME était de   37688 en Basse Normandie ET de    49875 en Haute Normandie

Le PIB en valeur recule de 0,4 % en Haute-Normandie en 2013 alors qu’il progresse de 1,1 % au niveau national. La région est la seule à voir cet agrégat reculer. Cette particularité s’explique en grande partie par la contribution négative de l’industrie à la croissance du PIB en valeur dans la région . En particulier, l’économie régionale est particulièrement touchée par les difficultés de la branche cokéfaction-raffinage . La région est en effet fortement spécialisée dans cette branche : 39,7 % de la production nationale et 12,8 % de la production industrielle totale de la région en 2012.

L’agriculture (- 0,3 point) et la construction (- 0,2 point) ont également un impact négatif sur la croissance du PIB. Seul le tertiaire apporte de la croissance mais moins qu’en France métropolitaine (+ 0,7 point contre + 1,1 point). En 2013, le secteur tertiaire génère 69,1 % de la valeur ajoutée haut-normande, une part prépondérante mais qui reste très sensiblement moins élevée qu’au niveau national (78,4 %).

En contrepartie, la Haute-Normandie est la région où la part de l’industrie est la plus élevée (22,4 % de la valeur ajoutée, devant la Franche-Comté (21,4 %) et l’Alsace (20,8 %). La part de la construction est de 6,6 % comme dans le reste de la province (deux points de plus qu’en Île-de-France), tandis que celle de l’agriculture est relativement modeste : 1,9 % de la valeur ajoutée contre 2,4 % en province.

Au Sommaire

·         Le PIB haut-normand croît très faiblement en volume mais diminue en valeur

·         L’industrie pénalise fortement l’activité…

·         … même si la Haute-Normandie demeure la première région industrielle

·         Définitions, pour en savoir plus

 

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.