Juil 28

Un électeur sur quatre risque de ne pas pouvoir voter en 2017…..

imagesUn électeur sur quatre risque de ne pas pouvoir voter aux élections présidentielles et législatives de 2017. Pourquoi ?

L’éloignement du processus électoral concerne 25% du corps électoral, soit 11 millions d’électeurs potentiels qui ne sont plus inscrits ou qui restent inscrits dans une autre commune que celle de leur résidence éloignée de lieu de vie actuelle.

L’inscription sur les listes électorales est, pour chaque citoyen, une obligation posée par l’article L. 9 du code électoral. L’inscription est automatique à la majorité, depuis 1997, ce qui permet une première inscription de près de 90% des jeunes. Mais ensuite, dès qu’il y a un changement de domiciliation, la procédure d’inscription est volontaire. Chaque année, La Poste recense près de 3 millions de foyers qui emménagent dans une nouvelle commune et seul un électeur sur cinq se réinscrit dans l’année.

Beaucoup d’électeurs, parmi lesquels sont surreprésentés les personnes les plus mobiles – jeunes, cadres, urbains, familles dont la composition évolue – ne se réinscrivent pas sur la commune de leur nouveau lieu de résidence car :
– ils pensent être automatiquement réinscrits,
– ils n’ont pas connaissance ou pas compris la procédure de réinscription,
– ils sont freinés par une démarche spécifique en mairie,
– ils ont raté la date de clôture des inscriptions,
– ils ont déménagé entre la date de clôture des inscriptions et la date du scrutin,
– ils estiment n’être que provisoirement installés.

Alors pour ceux qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales , dans la commune ou ils résident, ou qui en doutent, rendez vous à la mairie de votre lieu d’habitation avant le 31 décembre 2016.

Néanmoins, Si vous déménagez après le 31 décembre 2016, vous pouvez toujours voter dans votre ancienne commune : le déménagement ne radie pas tout de suite des listes électorales

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.