Sep 21

Les jeunes normands ont besoin de formation

de-nombreux-po-photo-dr-1459365837La Normandie compte près de 400 000 jeunes âgés de 15 à 24 ans, soit 12% de la population régionale, selon l’INSEE.

 Près des deux tiers sont en formation (classique ou par alternance), soit un taux de scolarisation est de 56 %.). Globalement plus faible de près de 4 points que celui de la France métropolitaine, l’écart avec le niveau national se creuse avec l’âge des étudiants et il est particulièrement marqué pour la tranche d’âge correspondant aux « études longues ». (de – 2,5 points pour les 15-17 ans à – 5,5 points pour les 21-24 ans).

Près d’un élève ou étudiant en formation classique sur dix se déclare en emploi (8,4 %) ou en recherche d’emploi (1,7 %). Contrairement au taux de scolarité, le nombre d’élèves/étudiants travaillant augmente avec l’âge : près d’un dixième des étudiants entre 18 et 20 ans sont actifs, dont 2 % en recherche d’emploi. Enfin, plus d’un quart des étudiants âgés de 21 à 24 ans sont en emploi pendant que 3 % cherchent un travail rémunéré afin de financer leurs études.

Plus de 28 000 jeunes sont en formation par alternance, surtout dans la construction et le commerce, soit un point de plus que la moyenne nationale

Plus de 130 000 autres jeunes entre 15 et 24 ans, soit le tiers de cette tranche d’âge, sont entrés dans la vie active (hors apprentis). Mais ces jeunes actifs normands ont quelques difficultés d’insertion, surtout les plus jeunes. En 2012, plus du tiers des jeunes actifs âgés de 15 à 24 ans sont au chômage (au sens du recensement de la population), classant ainsi la Normandie au 4e rang des régions les plus touchées par le chômage des jeunes . Le taux de chômage régional est plus de deux points supérieur à la moyenne nationale : 34,8 % contre 32,5 %.

57% des jeunes en emploi sont en CDI , contre près de 80 % des Normands âgés de 25 à 50 ans. Le niveau d’étude des jeunes actifs est relativement faible. Le niveau de diplôme des 18-20 ans est ainsi sensiblement inférieur au niveau national, avec 39 % de cette tranche d’âge titulaire d’un CAP ou BEP contre 35 % en France métropolitaine et, inversement, 25 % de jeunes normands qui possèdent le Baccalauréat contre 27 % au niveau national. De par leur faible niveau d’études, près de quatre jeunes actifs sur cinq sont ouvriers ou employés, soit sept points de plus que la moyenne nationale.

Sommaire
·         Un taux de scolarisation plus faible que la moyenne nationale
·         Plus de 28 000 jeunes en formation par alternance, surtout dans la construction et le commerce
·         La Normandie, quatrième région pour le chômage des jeunes

 

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.