Déc 21

Le nombre de propriétaires de logements en Normandie a augmenté plus vite qu’ailleurs

 L’Insee vient de publier deux notes intéressantes sur les propriétaires de logements en Normandie

Dans la première l’institut de la statistique constate que la Normandie est en tête des régions pour la progression de la part des ménages propriétaires

Pour l’INSEE, entre 1968 et 2014, la Normandie est la région de France métropolitaine ayant connu l’augmentation de la part des ménages propriétaires la plus importante. En près de 50 ans, le nombre de ménages propriétaires a plus que doublé.

Neuf fois sur dix, c’est en maison plutôt qu’en appartement que les ménages normands choisissent de résider. Sur l’ensemble de la période, à l’instar de la France métropolitaine, cette progression a profité principalement aux ménages aujourd’hui les plus âgés, qui ont bénéficié de conditions favorables avant les années 1990 pour acquérir leur logement.

À partir des années 2000, c’est au sein des catégories sociales les plus favorisées que la part des propriétaires augmente le plus. Au-delà de ces évolutions, les couples, avec ou sans enfants, restent les catégories de ménages qui sont les plus fréquemment propriétaires.

Au Sommaire les propriétaires en Normandie

  1. Deux fois plus de ménages propriétaires normands qu’en 1968
  2. Un essor de la part de propriétaires qui ne bénéficie plus aux moins de 60 ans depuis 1982
  3. Un essor de la part de ménages propriétaires plus marqué chez les couples
  4. Forte augmentation de la part de propriétaires parmi les diplômés du supérieur et les cadres dans les années 2000
  5. Des logements de plus en plus grands pour des ménages propriétaires de plus en plus petits
  6. En 2014 comme en 1968, neuf ménages propriétaires sur dix habitent une maison

Voir aussi en complément sur les autres régions

Par ailleurs dans une autre note l’INSEE constate que dans quatre couples récents sur dix, un seul conjoint est propriétaire ou locataire du logement

En 2013, dans 38 % des couples cohabitant depuis moins de quatre ans dont l’homme ou la femme a moins de 60 ans, un des conjoints réside chez l’autre, seul propriétaire ou locataire du logement. Six fois sur dix, c’est la femme qui vit chez son conjoint.

Les hommes vivant chez leur conjointe sont moins souvent en emploi et moins souvent cadres que les autres.

Parmi les couples récents, 21 % sont des familles recomposées : au moins un enfant né d’une précédente union d’un des conjoints vit avec le couple.

Au sommaire

1 Davantage de femmes vivent chez leur conjoint que l’inverse

2 Les hommes qui vivent chez leur conjointe sont moins souvent en emploi que les autres hommes

3 Dans un tiers des couples récents, au moins un des conjoints a un enfant d’une précédente union

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.