Avr 30

Comme chaque année, au 1er mai, nous pensons à Pierre Bérégovoy

L’anniversaire de la mort de Pierre Bérégovoy, ancien Premier Ministre de François Mitterrand, est l’occasion pour moi, chaque année, de rappeler ici sa mémoire, et de lui rendre l’hommage qu’il mérite.

Je n’oublie pas comme Maire de Déville, qu’il est né dans notre commune, dans une petite maison aujourd’hui détruite, qui se situait sur la place qui porte maintenant le nom de « Place Pierre Bérégovoy», dans le quartier Fresnel

L’annonce de sa mort, le 1er mai 1993, a plongé les Français dans une profonde tristesse: Pierre Bérégovoy avait été meurtri par les attaques répétées, dont il avait été l’objet, à propos d’un prêt immobilier ; il avait mal vécu la déroute de la gauche aux législatives de 1993. Lui l’honnête ouvrier qu’il avait été, qui avait beaucoup travaillé pour en arriver la, ne supportait pas que cette question d’argent puisse salir son nom.

Un parcours exemplaire qui mérite fidélité, à l’heure ou certains, peu nombreux heureusement, confondent leur engagement politique, leur carrière et leurs ressources financières! Son regard exigeant, son sourire ne nous ont pas quittés.

A titre plus personnel, nos chemins s’étaient croisés au PSU, avant même le PS : nous partagions, à cette époque, cette même volonté d’engagement et de renouveau de la gauche. En 1988, tout jeune député, arrivant à l’Assemblée, j’ai pris la place qu’il occupait à la commission des finances, et qu’il quittait pour entrer au gouvernement de Michel Rocard.

Pierre Bérégovoy venait du monde ouvrier ; c’était un syndicaliste ; il avait fait de son engagement politique, un engagement total fondé sur des valeurs ; Ce n’était pas un politicien professionnel !

Il avait le souci de la vérité, et du réalisme, appris à l’école de Pierre Mendès France. Il aimait le rappeler « On ne construit pas le progrès social à coup de déficits ». et il disait « Que devons-nous faire ? Susciter, nous aussi, un espace à la dimension du monde nouveau. Cet espace, c’est l’Union européenne. »

Partagez cet article :

(2 commentaires)

    • CHATAIGNER on avril 30, 2019 at 11:24
    • Répondre

    Merci Dominique de nous remémorer l’engagement profond et intègre de Pierre BEREGOVOY;
    un homme loyal et lucide, venu de la base, dont l’engagement et l’action ont guidé , avec d’autres
    mes orientations dans les années 1965-1990… MC

    • Véronique Nzié on mai 2, 2019 at 10:53
    • Répondre

    Merci Monsieur Gambier de ce souvenir. Pierre Bérégovoy était un grand homme, si humble…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.