Mai 28

L’industrie trie plus ses déchets que le commerce mais en produit plus

La question des déchets de leur tri et du recyclage devient une préoccupation croissante. Alors que 82 % des déchets banals sont triés dans l’industrie manufacturière, selon l’INSEE, les trois quarts des déchets du commerce seulement sont triés

Les trois quarts des déchets du commerce sont triés

En 2016, les établissements de 20 salariés ou plus du commerce (hors commerce automobile) génèrent 4,5 millions de tonnes de déchets non dangereux non minéraux. Ces déchets proviennent pour les deux tiers du commerce de détail, notamment des supermarchés et hypermarchés. Les trois quarts sont triés ou collectés sélectivement, essentiellement des déchets d’emballages. Plus des deux tiers des déchets triés sont directement recyclés ou valorisés.

Entre 2012 et 2016, la quantité de déchets produits par le commerce augmente de 6 %, parallèlement à la hausse du volume des ventes. Elle s’accroît de 15 % dans le commerce de détail, tandis qu’elle baisse de 9 % dans le commerce de gros.

Les établissements d’Île-de-France produisent 21 % de ces déchets.

En 2016, la gestion des déchets reste d’abord une préoccupation environnementale pour plus de la moitié des établissements commerciaux.

Sommaire de la note déchets du commerce

  1. Le commerce de détail produit deux fois plus de déchets que le commerce de gros
  2. Les hypermarchés et les supermarchés génèrent 48 % des déchets du commerce
  3. Hausse des déchets dans le commerce de détail, baisse dans le commerce de gros
  4. Les trois quarts des déchets du commerce sont triés
  5. Les déchets triés sont deux fois plus valorisés que les déchets en mélange
  6. La valorisation des déchets en mélange double entre 2012 et 2016
  7. Les trois quarts des déchets produits sont pris en charge par des prestataires spécialisés
  8. Les établissements d’Île-de-France génèrent 21 % des déchets du commerce…
  9. … mais produisent moins de déchets que ceux des autres régions au regard de leur effectif
  10. La gestion des déchets est de plus en plus une préoccupation environnementale

 

82 % des déchets banals sont triés dans l’industrie manufacturière

En 2016, les établissements de 10 salariés ou plus de l’industrie manufacturière génèrent 14 millions de tonnes de déchets non dangereux hors minéraux et boues (métaux, bois, papier-carton…). Il s’agit principalement de déchets banals (11 millions de tonnes), dont les deux tiers sont produits par quatre secteurs d’activité : la métallurgie, l’industrie du papier-carton et de l’imprimerie, l’industrie du bois et les industries agroalimentaires. Parmi les déchets banals, 82 % sont triés.

Entre 2012 et 2016, la production industrielle a augmenté de 0,8 % et généré 2,2 % de déchets banals supplémentaires. La valorisation des déchets banals triés s’est réduite, de 90 % à 77 % sur la même période.

La région Grand Est produit plus du cinquième des déchets banals, en raison de l’importance de son activité industrielle. C’est aussi la région qui valorise le plus ses déchets (82 %).

En 2016, la gestion des déchets reste d’abord une préoccupation environnementale pour plus de la moitié des établissements industriels.

Sommaire de la note déchets de l’industrie

  1. En 2016, l’industrie manufacturière génère 11 millions de tonnes de déchets banals
  2. Quatre secteurs concentrent deux tiers des déchets
  3. À chaque secteur ses déchets triés
  4. Davantage de déchets en mélange, stabilité des déchets triés et des emballages
  5. Les déchets triés sont plus souvent valorisés
  6. Des déchets liés à la spécialisation industrielle de chaque région
  7. Une préoccupation environnementale surtout dans les grands établissements

 

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.