Nov 01

Le rapport 2019 sur l’état de l’environnement en France est une source irremplaçable d’informations

Le ministère de la Transition écologique et solidaire vient de présenter son rapport sur l’état de l’environnement en France. Depuis 1994, le commissariat général au développement durable (CGDD), publie tous les 4 ans, le rapport sur l’état de l’environnement (REE). Cette nouvelle édition montre que l’état de l’environnement continue de s’améliorer en France même s’il est difficile d’apporter une réponse synthétique pour qualifier l’évolution globale, tant la multiplicité des problématiques couvertes est grande et nécessite un examen différencié.  Ainsi :

– La mesure des conséquences de nos modes de vie s’améliore : Sur la période 2013-2017, près de 68 millions d’analyses d’eau des cours d’eau effectué contre 5,5 millions entre 2000 et 2004.

– La réglementation environnementale contribue à améliorer la qualité de l’air : Entre 2000 et 2017, les émissions de particules fines – PM2,5 et PM10 – ont respectivement diminué de 48 et 41 %.

– Les rivières contiennent moins de nitrates, phosphates et pesticides : Les pesticides dans les cours d’eau ont diminué de 19 % en métropole et de 21 % en outre-mer entre 2008 et 2017.

– Les émissions françaises de gaz à effet de serre diminuent ; Depuis 1990, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 18 %.

– La consommation de matières premières par an et par habitant diminue : La quantité de matières consommées par an et par habitant a baissé de 22 % entre 2007 et 2016, passant de 14 à 10,8 t/habitant.

– Les sols sont de plus en plus artificialisés : Les pertes en terres agricoles en France s’élèvent à 35 853 ha entre 2012 et 2018, très majoritairement en métropole.

– L’érosion de la biodiversité se poursuit ; Entre 1989 et 2018, l’abondance des oiseaux spécialistes des milieux agricoles a baissé de 38% et celle des milieux bâtis de 24 %.

– Les enjeux écologiques sont plus présents dans l’économie : Près de 470 000 emplois dans les éco-activités (protection de l’environnement, gestion des ressources…) en 2017.

– Les dépenses de protection de l’environnement augmentent : Depuis 2000, les dépenses pour protéger l’environnement ont augmenté en moyenne de 3 % par an, atteignant 100 milliards d’euros.

– La France a un impact écologique au-delà de ses frontières : Entre 1990 et 2017, les cours d’eau ont transporté vers la mer 408 000 tonnes d’azote par an.

L’édition 2019 change de format. Elle regroupe désormais un ensemble de ressources :

  • un rapport de synthèse exclusivement disponible en version numérique ;
  • un site internet actualisé régulièrement qui regroupe près de 3000 ressources, plus de 200 analyses thématiques, des illustrations dynamiques…
  • des focus thématiques publiés tout au long de l’année (environnement et santé, publié en juin 2019, ressources naturelles fin 2019 et à venir biodiversité, la société face au changement climatique…

Le site internet    vise à regrouper l’ensemble des informations et des données de base sur l’environnement. En proposant des ressources et des données actualisées régulièrement, il répond aux attentes des usagers.

 Le rapport proprement dit : ce document synthétique, qui vient d’être, met en avant les messages clés, fournit une vision synthétique de l’état de l’environnement et propose des approches systémiques sur les grands enjeux ; Pour la première fois depuis qu’il existe, il introduit notamment le concept scientifique des 9 limites de la planète. Cette approche innovante permet de mieux apprécier l’impact des modes de consommation et de production de la France au-delà de ses frontières. Le rapport examine également le bien-être des Français au travers de l’analyse des principales fonctions de vie (se loger, se nourrir, se déplacer) vue sous le prisme des limites planétaires.

Des focus thématiques : ces dossiers abordent des problématiques transversales, plébiscitées par les usagers : environnement et santé déjà publié juin  ; les ressources naturelles (publication prévue début 2020) ; les transitions (publication en 2020) ; la biodiversité (publication en 2020)…

Axé sur l’impact de la dégradation de l’environnement sur la santé humaine, le focus Environnement et santé fournit un panorama synthétique des principales sources de contamination environnementale ayant un effet sur la santé humaine. Sans prétendre à l’exhaustivité, il a l’ambition d’offrir des clés de lecture afin de mieux comprendre les enjeux majeurs en matière de santé-environnement pour la France en 2019.

Partagez cet article :

(1 commentaire)

    • Décroissant on novembre 1, 2019 at 9:46
    • Répondre

    Qualité de l’air : qui croire ?
    Selon un jugement rendu le 24 octobre, la Cour de justice de l’UE estime que « la France a dépassé de manière systématique » la valeur limite pour le dioxyde d’azote depuis 2010 dans de nombreuses agglomérations.
    De même que l’on ne trouve que ce que l’on cherche vraiment, ce rapport n’aurait-il pas quelques pudeurs de gazelle sur les sujets qui fâchent ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.