Juin 27

Avec les parents d’élèves de Déville lès Rouen

Alors que 200 logements nouveaux vont être livrés d’ici la fin de l’année 2009 sur Déville lès Rouen, j’avais écris à monsieur l’Inspecteur d’académie, que c’était une erreur de supprimer un poste à l’école maternelle Perrault, et qu’il devait au moins le transférer à l’école Cretay, qui allait porter de façon principale ces nouveaux logements. Malheureusement, il ne m’a pas entendu et le poste a été supprimé.

Aujourd’hui que les inscriptions sont bien avancées, nous approchons dans plusieurs écoles les 30 élèves par classe de maternelle, alors même que quelques logements seulement sont livrés. A l’école Perrault, il y a, à ce jour, autant d’élèves pour 3 classes qu’il y en avait l’an dernier pour 4 classes. La suppression de 13500 postes au niveau national prend ici une traduction bien concrète !

Cette situation est inadmissible lorsqu’on connaît l’importance de l’école maternelle dans la scolarisation ultérieure des enfants.
Je demande instamment à l’Education Nationale d’affecter un nouvel emploi en maternelle à Déville. Je suis prêt à en discuter le lieu d’affectation en fonction de l’état actuel des inscriptions dans les écoles Perrault ou Crétay. Mais nous ne pouvons en rester à une telle surcharge des classes d’écoles maternelles qui ne peut s’accroître au fur et à mesure des livraisons des nouveaux logements.

C’est dans cet esprit, de responsabilité, au service de l’intérêt général,et pour l’avenir des enfants, que je soutiens la démarche des parents d’élèves de l’école Perrault de Déville.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.