Juin 26

Avec les salariés de Novacel à Déville lès Rouen

A la mi-mai, la direction de Novacel annonçait la suppression de 68 postes sur les 267 de l’établissement de Déville lès Rouen.

Novacel, filiale du groupe Chargeurs, fabrique des films autoadhésifs plastiques pour l’automobile, le bâtiment, l’électroménager… Depuis un an, les commandes ont baissé de 50%. Par ailleurs, 88% de la production concerne l’export, particulièrement l’Allemagne et les USA.

Depuis Octobre, les mesures de chômage partiel ont été insuffisantes pour faire face à cette crise. Le CE du 25mai a examiné les conditions de mise en œuvre de ces suppressions : départs à la retraite, mobilité, licenciements… Les salariés, fort légitimement, essaient de négocier le minimum de licenciements et d’améliorer les conditions de départ, sur le plan financier et des possibilités de reclassement.

Ces dernières années, Novacel avait fortement développé ses activités et innové. La suppression de postes prévue ramène l’outil de travail à la taille qu’il avait en 2000. 

J’ai rencontré ce 
matin en mairie les responsables de la CGT, et me suis rendu sur place
discuter avec les salariés, cet après midi, pour m'entretenir avec eux de la situation.

Un véritable gâchis industriel et humain !

4 juin 2009 011

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.