Nov 23

Soixante-quatre villes françaises ne respecteraient pas les normes Européennes instaurées, pour certaines, il y a près de vingt ans

Après un premier avertissement en 2004, puis une mise en demeure, la France a été renvoyée vendredi dernier devant la Cour de justice européenne pour non-conformité avec la législation de l’Union relative au traitement des eaux urbaines résiduaires, et quatre autres pays ont en outre reçu un premier avertissement, la Belgique, le Luxembourg, le Portugal et l'Allemagne.

Soixante-quatre villes ne respectent toujours pas ces normes de santé publique. Parmi elles, on compte de grandes agglomérations (Bordeaux, Lyon, Marseille), de nombreux sites touristiques en bord de mer (Cannes, Saint-Tropez, Saint-Jean-de-Luz, Ajaccio, Bastia…) ou de simples villes à taille moyenne (Grenoble, Avignon, Arles, Montélimar…)

Notre agglomération a fait sur ce point de très gros efforts avec l’usine Emeraude qui traite 90% des effluents, dont on inaugurait il y a peu la mise aux normes les plus récentes en matière de traitement de l’azote et du Phosphore.

Au moment où les investissements des collectivités locales sont de plus en plus difficiles à financer, je pense qu’il faut savoir faire des choix. Même si on voudrait moins de fuites dans les réseaux d’eau potable je préfère envoyer dans la nature des eaux propres que des eaux polluées.

L’agglo de Rouen depuis qu’elle a pris cette compétence Assainissement il y a 10 ans, a fait ce choix de faire le maximum pour assainir les eaux usées. Même s’il y a encore à faire, l’agglo peut se féliciter d’être aujourd’hui en règle !

Partagez cet article :

(1 commentaire)

    • Raphael on novembre 26, 2009 at 8:18
    • Répondre

    Eh oui , une actualité en chasse une autre ! quand c’est négatif les médias en parlent , quand c’est positif ils se taisent : mais il est vrai que quand les trains arrivent à l’heure c’est silence , mais quand ils arrivent en retard …..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.