Mar 06

Les quartiers politique de la ville en Haute-Normandie : une très grande diversité de situations

Les 89 quartiers dits "Contrats urbains de cohésion sociale (Cucs)" de Haute-Normandie concernent 14 % de la population régionale. La typologie réalisée par l’INSEE, dans une note récente, met en évidence cinq grands groupes de quartiers homogènes.

Les indicateurs de pauvreté sont les plus discriminants. La région est assez représentative des quartiers Cucs en France. Ces quartiers sont présents dans les petites communes comme dans les grandes agglomérations. Cependant les groupes de faible pauvreté se retrouvent plus souvent en centre-ville et sont composés presque exclusivement de "Nouveaux quartiers prioritaires (NQP)".

Au contraire, le groupe de pauvreté extrême regroupe principalement des "Zones urbaines sensibles (ZUS)".

Sommaire
Groupe 1 : une attractivité extrêmement faible et une pauvreté importante
Groupe 2 : une pauvreté la plus faible et une attractivité relativement élevée
Groupe 3 : une pauvreté peu prononcée, une mixité relativement importante et un cadre de vie assez favorable
Groupe 4 : une pauvreté extrême, des quartiers "classiques" et de grande taille dans les grandes villes
Groupe 5 : une part de HLM la plus importante
Groupe 5A : un cadre de vie très difficile et une pauvreté importante
Groupe 5B : un cadre de vie relativement difficile mais une attractivité et des revenus proches de la moyenne

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.