Fév 08

La question du logement doit prendre une place croissante dans le débat public

La question du logement doit prendre une place croissante dans le débat public, car elle touche beaucoup d’aspects des politiques publiques : fiscalité, environnement, foncier, économique, sociale… On constate aujourd’hui :

– Une Insuffisance criante du nombre de logements, et particulièrement de logements sociaux, comme le souligne avec force le récent rapport de la Fondation de l’Abbé Pierre

– trop de logements insalubres ou mal isolés comme je le rappelais ici il y a quelques temps, ce qui pousse, et c’est tant mieux, à la destruction de nombreux logements mais accroit les besoins d’offres nouvelles.

– un cout des logements devenu exorbitant pour les acheteurs primo accédants , mais il est aussi devenu difficile de faire des opérations de vente et rachat

– une raréfaction du foncier qui en accroit le prix, et renforce la périurbanisation avec ses inconvénients en terme d’environnement et de transport (surtout quand le prix du pétrole explose !)

– Une fiscalité qui encourage la logique de propriétaire, peu favorable à la mobilité, plutôt que le financement de logements sociaux.

En Haute Normandie, 14.000 attributions de logements sociaux pour 50.000 demandes en 2009 d’après l’union sociale de l’habitat ou la fondation Abbé Pierre.

Les couches moyennes sont également touchées car le logement social est réservé en France à des revenus pour lesquels les plafonds sont très bas : dans les pays du nord les logements sociaux sont plus nombreux et accessibles à un plus grand nombre, et dans les pays du sud c’est l’inverse, avec les problèmes d’endettement que connaissent la Grèce, l’Espagne et le Portugal.

La question du logement est centrale sur le plan humain bien sur, mais aussi sur le plan économique : le bâtiment a tenu une place centrale dans le déclanchement de la crise, et tiendra une place centrale dans la reprise : encore faut-il des règles, des financements publics, une politique fiscale… en cohérence pour développer dans la durée une offre de logements adaptée. Et n’oublions pas, »Quand le bâtiment va, tout va »

Pour aller plus loin,Voir aussi:

Refonder le système de financement public du logement Par Jean Delour, Terra Nova

Menaces sur le financement du logement social ,Terra Nova

« Le logement et l’économie : des politiques à rénover » par OCDE (20 janvier 2011)

Téléchargement Pour une nouvelle politique du logement  par Jean-Yves Le Bouillonnec (Fondation Jean-Jaurès,)

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.