Mai 24

En France, les inégalités se creusent en faveur des plus riches

Dans l’édition 2011 de son enquête "Revenus et patrimoines des ménages", l’INSEE révèle que les Français les plus aisés ont continué à s'enrichir ces dernières années, creusant encore les inégalités avec les plus modestes. Même si le taux de pauvreté est resté relativement stable, il apparaît qu’après 2004, les niveaux de vie des personnes les plus modestes ont cessé d’augmenter plus rapidement que les niveaux de vie intermédiaires alors que ceux des plus aisées ont continué leur progression.

L’enquête confirme également que la pauvreté touche davantage les familles monoparentales (26 % en 1996 contre 30 % en 2008) et les personnes seules. Les familles nombreuses sont elles aussi toujours largement touchées par la pauvreté, mais beaucoup moins en 2008 qu'en 1996, essentiellement grâce aux revalorisations des prestations sociales. Les couples, avec ou sans enfant, sont les seuls à avoir bénéficié de la baisse du taux de pauvreté.

Cet ouvrage présente les principaux indicateurs et des analyses spécifiques sur les inégalités monétaires, la pauvreté et le patrimoine. L'édition 2011 propose une synthèse des évolutions des inégalités et de la pauvreté de 1996 à 2008, ainsi qu'une analyse des comportements de détention patrimoniale.

Quatre dossiers la complètent : l'effort monétaire des ménages pour se loger, les effets du salaire horaire, de la durée d'emploi et du temps partiel sur les écarts de niveau de vie, le niveau de vie des descendants d'immigrés et l'effet d'une naissance sur le niveau de vie. Enfin, 27 fiches thématiques fournissent des chiffres essentiels, commentés et illustrés, sur les revenus, le niveau de vie, la pauvreté, le patrimoine et l'endettement.

Le Sommaire

Pour accéder au document par chapitre

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.