Fév 21

Les pays nordiques champions européens de l’innovation

 

Innovation

Selon le tableau de bord de l'innovation 2011 publié récemment par la Commission européenne et qui analyse 24 indicateurs couvrant divers aspects de l'innovation telles que les ressources humaines, l'ouverture, l'excellence et l'attractivité des systèmes de recherche, ainsi que le financement accordé à l'innovation, la Suède est le pays européen le plus innovant pour l'année 2011. Elle est suivie par le Danemark, l'Allemagne et la Finlande.

Le tableau de bord classe les États membres en quatre groupes de pays:

• les champions de l’innovation: la Suède, le Danemark, l’Allemagne et la Finlande;

• les suiveurs de l’innovation: la Belgique, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Autriche, le Luxembourg, l’Irlande, la France, la Slovénie, Chypre et l’Estonie, dont les résultats sont proches de la moyenne de l’UE 27;

• les innovateurs modérés: l’Italie, le Portugal, la République tchèque, l’Espagne, la Hongrie, la Grèce, Malte, la Slovaquie et la Pologne, dont les résultats sont inférieurs à la moyenne de l’UE 27;

• les innovateurs modestes: la Roumanie, la Lituanie, la Bulgarie et la Lettonie, dont les résultats sont nettement inférieurs à la moyenne de l’UE-27.

Il y deux façons de lire ce tableau de bord réalisé tous les ans par la commission Européenne : Avec un œil positif, il indique que quasiment tous les États membres ont amélioré leurs résultats en matière d'innovation.Mais "Les progrès s'essoufflent et l'UE ne parvient pas à combler l'écart persistant qui la sépare des leaders mondiaux de l'innovation, à savoir les États Unis, le Japon et la Corée du Sud", indique le rapport.

La France, malgré son crédit impôt recherche, plafonne toujours à la 11e place du classement des 27 états membres, juste à la moyenne en terme de point. Elle décroche néanmoins une cinquième place pour les ressources humaines et l'attractivité de son système de recherche. Mais le pays tombe à la 14e place en matière d'investissements privés, d'entreprenariat et d'innovateurs…

La faiblesse des dépenses de recherche des entreprises et l'attrait insuffisant de l'Europe pour les chercheurs de haut niveau constituent deux des principales lacunes qui expliquent que l’UE globalement ne parvient pas à combler l’écart persistant qui la sépare des leaders mondiaux de l’innovation, à savoir les États Unis, le Japon et la Corée du Sud.

Et si un tel classement illustrait bien les difficultés du point de vue de la compétitivité par l’innovation ,à ne pas confondre avec la compétitivité par les couts du travail , que rencontre notre industrie aujourd'hui ?

Le rapport 2010

000148063

Partagez cet article :

(1 commentaire)

    • Wilfried on février 21, 2012 at 12:21
    • Répondre

    Je ne comprend pas pourquoi la france, qui a l’un des PIB les plus élevés de l’UE, ne soit pas plus haut dans ce classement. Peut etre est ce un problème d’accès au crédit impot recherche? il aurait été intérressant de voir un autre graphique indiquent combien, en moyenne, les entreprises de l’UE investissent t-elles dans l’innovation et la recherche.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.