«

»

Oct 02

Paris sportifs : les risques demeurent !

Paris%20sportifs_1Les soupçons de match truqué dans le handball français font de nouveau émerger la question des risques que présentent les paris sportifs et leur rôle dans la déstabilisation des compétitions et l'addiction aux jeux. La nouvelle a créé une onde de choc dans le milieu sportif français. Des handballeurs, qui plus est champions olympiques – les fameux « experts » – seraient impliqués dans une affaire de paris frauduleux.

Terra Nova avait sonné l'alarme dès 2010, à l'occasion de l'adoption de la loi sur l'ouverture à la concurrence du secteur des jeux d'argent et de hasard en ligne. Elle avait dressé un premier bilan de cette loi il y a un an.

Depuis trois ans , l’offre de paris sportifs s’est développée tous azimuts. Elle l’est encore plus depuis la loi du 12 mai 2010 assurant l’ouverture à la concurrence du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne. Cette loi met fin au monopole historique de la FDJ et du PMU. Ce qui constitue un véritable danger.   

Si, dans le cas des paris suspects dans le handball, les mécanismes de prévention et de détection ont bien fonctionné, les risques que présentent les paris sportifs et leur ouverture à la concurrence demeurent.

Pour Terra Nova, il convient de les rendre moins attractifs, d'assécher l'offre et de renforcer les sanctions, afin de lutter contre la corruption et l'addiction au jeu. Les sanctions contre les sportifs impliqués peuvent également être renforcées, car de tels comportements portent gravement atteinte à l’éthique et à l’exemplarité du sport. Enfin, un renforcement de la prévention et de la prise en charge des personnes sous l’emprise du jeu doit également être mis en œuvre.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>