Nov 15

A Montpellier , L’Europe s’engage au service des territoires avec les fonds européens !

photo montpellierL’Europe capable de  « faire de la proximité »  en permettant de faire voyager le petit robot Philae  à  500 millions de km, est capable aussi de le faire, dans nos régions.

Le séminaire de lancement de la programmation des fonds européens (FEDER, FEAMP, FSE, FEADER) pour  la période 2014-2020, qui vient de se tenir à Montpellier, et auquel, avec quelques fonctionnaires de la région de Haute Normandie,  j’ai eu le plaisir d’assister comme Vice-Président  chargé  des affaires européennes, en atteste.

Organisé par l’Association des Régions de France (ARF) et les services centraux  de L’Etat, ce séminaire a réuni près de 500 personnes, des utilisateurs  et gestionnaires des fonds, des représentants de la commission européenne,  plusieurs Ministres et  des élus des régions.

 Ce fut un Véritable bol d’air entre une diminution des dotations de l’Etat aux collectivités locales et une réforme territoriale  bien chaotique : processus engagé par le Président de la  République en septembre 2012, la gestion des fonds européens par la région est deux ans après,  une réalité ! C’est par ailleurs plus de 27 milliards d’euros qui permettront aux régions d’investir sur la période 2014-2020 : ce n’est pas rien !

Cette gestion des fonds  par les régions permettra, comme je l’avais déjà évoqué ici, de renforcer la cohérence des politiques  publiques, de simplifier  la mise en œuvre de ces fonds, de donner à l’Europe une plus grande proximité des territoires.

Elle concentrera les efforts sur les objectifs de lutte contre le chômage, contre le réchauffement climatique, pour l’internationalisation des PME (moins de 250 salariés), pour le développement de la connaissance et de l’innovation, pour un meilleur équilibre dans le développement des territoires.

sengage-2-3-579x405Alors que l’Europe accompagne déjà de nombreux projets dans les territoires, cette gestion par les régions devrait donner à l’Europe, une plus grande proximité, un autre visage.

Ces 27 milliards de l’Europe gérés par les régions  constituent une vraie politique de  solidarité entre les régions, un effet de levier réel sur des projets, plus efficaces que des niches fiscales non ciblées. La gouvernance pour la gestion de ces fonds ne doit pas être un nouveau jacobinisme régional mais une collaboration de tous les acteurs au service de l’intérêt régional.

Rendez-vous est pris pour dans un an, mesurer les premiers effets, et surtout échanger sur les bonnes pratiques !

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.