Mai 11

Avec Macron , l’Europe peut se remettre « en marche « 

Les médias en Europe ont salué presqu’unanimement la victoire d’Emmanuel Macron. Elle offre un « espoir », comme l’estime le Financial Times au Royaume-Uni) ; Pour  le Frankfurter Allgemeine Zeitung,  « l’Europe évite le cauchemar » ; Pour El Pais (Espagne),  « La France triomphe du radicalisme », et l’élection de Macron « a contenu la vague du mécontentement populiste qui a triomphé en novembre à l’élection présidentielle américaine et avant le référendum britannique ».

Emmanuel Macron a en effet défendu avec détermination et enthousiasme la place de la France en Europe

Le référendum de 2005 avait laissé un goût amer. Le débat institutionnel par nature complexe, avaient laissé la place à des débats parasites qui agglomérés avait conduit non seulement au rejet du traité , mais tué l’envie d’Europe. Ajouté à la propension de beaucoup de responsables politiques à faire de l’Europe , la source de toute difficulté, l’Europe patinaient .

Cette campagne a, au contraire, posé clairement la question de la place de la France dans l’Europe, à travers une question précise : sortie ou non de l’euro ? Venant après le Brexit et les offensives parallèles de Trump et Poutine, c’était l’occasion de relancer l’idée de l’Europe !

Elle a permis de s’engager sur le respect des traités signés et de crédibiliser la parole de la France, mais aussi de défendre l’utilité de l’euro ; elle a permis enfin de lancer un certain nombre de propositions : renforcer le corps de police des frontières européen ;créer un Fonds européen de défense qui financera des équipements militaires communs ;créer un Conseil de sécurité européen ;établir un véritable système d’information européen pour faciliter les actions de renseignement ; créer un budget pour la zone euro ; mettre en place un socle de droits sociaux européens ;renforcer les instruments anti-dumping ; réserver l’accès aux marchés publics européens aux entreprises qui localisent au moins la moitié de leur production en Europe ; intégrer dans tous les accords commerciaux de l’UE un volet de coopération fiscale ainsi que des clauses sociales et environnementales contraignantes ;mettre en place un Fonds européen de financement en capital-risque pour accompagner la croissance des start-up européennes du numérique ;généraliser progressivement le programme « Erasmus »….

Le contexte européen , la montée de l’extrême droite, le Brexit, …multiplient les craintes. L’hypothèse d’un « Frexit  » accroît ces inquiétudes , et la victoire de Macron provoque au contraire un réel soulagement . Elle offre au nouveau Président Français la possibilité de peser sur un certain nombre de sujets . Cette situation crée aussi une plus grande écoute potentielle de l’Allemagne. l’Allemagne sait qu’elle va « devoir bouger mais la condition est que les deux rives du Rhin aient confiance l’une envers l’autre » souligne Les échos.  Le Premier ministre grec, Pour Alexis Tsipras,  la victoire de M. Macron est  « une inspiration pour l’Europe »

Après avoir fait entendre la voix de l’Europe en France , Emmanuel Macron peut maintenant envisager de faire plus entendre la voix de la France en Europe. Un regain d’espoir pour l’Europe ?

Partagez cet article :

(1 commentaire)

    • Chesneau claire on mai 11, 2017 at 12:16
    • Répondre

    J aimerai aussi d autres projets du genre Airbus,
    Mutualiser les po’es de recherche, etc…..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.