«

»

Oct 05

Automatisation, numérisation : quel impact sur l’ emploi et les compétences ?

Au moment ou la réforme de la formation professionnelle est d’actualité, Le Conseil d’orientation pour l’emploi vient d’adopter un nouveau rapport sur les conséquences de l’automatisation et la numérisation sur l’emploi, consacré à leur impact sur les compétences.

Dans un premier rapport adopté en début d’année, le Conseil avait montré qu’environ la moitié des emplois actuels, en France, connaissent déjà et connaîtront une  transformation significative de leur contenu.

Cette  première étude montrait aussi  que :

  • moins de 10 % des emplois existants présentent un cumul de vulnérabilités susceptibles de menacer leur existence dans un contexte d’automatisation et de numérisation ;
  •  le progrès technologique continuerait à favoriser plutôt l’emploi qualifié et très qualifié : parmi les emplois susceptibles d’être vulnérables, les métiers surreprésentés, en volume ou au regard de leur part dans l’emploi total, sont souvent des métiers pas ou peu qualifiés.

Dans le nouveau rapport qu’il vient d’adopter, le Conseil a voulu identifier les « compétences de demain », qui seront plus abondamment demandées aux actifs dans une économie en mutation, ainsi que les moyens de s’assurer que tous les actifs – jeunes entrant sur le marché du travail, salariés en emploi, demandeurs d’emploi – en disposent effectivement. Et cela pour permettre à chacun d’avoir un bon emploi, pour ne pas que la révolution technologique en cours contribue à creuser les inégalités et pour que l’économie française puisse faire la course en tête.

Pour construire son diagnostic, le COE a multiplié les sources d’information. Il s’est appuyé sur la littérature économique. Il a réalisé une étude sur les compétences des Français, en mobilisant pour cela des données de l’enquête PIAAC de l’OCDE sur les compétences des adultes. Afin de mieux connaître les besoins dans les branches professionnelles, il a mené une enquête auprès de leurs instances en charge de la formation professionnelle (OPCA). Concernant les compétences expertes en technologies, il a également demandé à LinkedIn des informations basées sur l’utilisation de son réseau social en France.

Dans ce rapport, le Conseil montre notamment que trois groupes de compétences seront bien plus mobilisées dans une économie numérisée, mais que leur niveau de maîtrise en France doit progresser, rapidement et pour un nombre très important d’actifs. Sur la base de ce diagnostic, le Conseil propose ensuite les grands axes d’une stratégie globale d’évolution des compétences dans le cadre de la révolution technologique.

Avec ce rapport, le Gouvernement, qui compte investir sur les compétences et faire bouger les lignes de la formation, dispose aujourd’hui d’un état des lieux documenté et de propositions partagées, notamment avec tous les partenaires sociaux.

Le Conseil d’orientation pour l’emploi adoptera prochainement un troisième rapport sur les conséquences de l’automatisation et de la numérisation sur l’emploi, examinant cette fois l’impact de la révolution technologique sur l’organisation et les conditions de travail.

tome 1  :  rapport     synthèse           tome 2  : Rapport     Synthèse

Un autre rapport essaie de renouveler les démarches de prospective des emplois et des compétences à partir de  la filière numérique : comment construire une démarche d’anticipation des besoins en compétences et en qualifications dans un contexte d’incertitude forte ? Comment identifier les mutations économiques et technologiques, et les transitions professionnelles à opérer ?

Ce rapport sur la filière numérique est le premier résultat visible de ce travail, conduit dans le cadre d’un partenariat entre le CNI, France Stratégie et le Céreq. Il aboutit à deux principaux résultats opérationnels : la production d’un répertoire des métiers « coeur du numérique », qui crée un langage commun et partagé entre des acteurs d’horizons divers et donne une vision des métiers en développement à deux ou trois ans ; et la mise en lumière, à partir de cas concrets, d’une nouvelle approche « itérative et en réseau » qui doit fonder la relation formation-emploi.

le rapport

 

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>