Juil 09

Un « marronnier » des médias : les sondages sur la cote de popularité du Président

Que d’interprétations contradictoires de tous ces sondages qui apparaissent presque quotidiennement dans les médias

On nous rabâche en effet tous les jours le dévissage de la cote de popularité du président ; il est autour de 40% quel que soit les sondages.  Voici la moyenne au 5 juillet de l’ensemble des sondages il n’existe aucun point à 30% pour Macron : le minimum est 34% pour Elabe; la moyenne est 39.1% donc proche du solide sondage de l’IFOP à 40%

Celle de François Hollande a dégringolé jusqu’à 20% en novembre 2013, chiffre le plus faible enregistré par l’Ifop. Avant lui, François Mitterrand tenait le record avec 22% en décembre 1991 (second mandat). Nicolas Sarkozy n’est pas descendu en dessous des 28% (avril 2011), Jacques Chirac des 27% (plusieurs fois au cours de ses deux mandats).

Les sondages sont utiles mais ils ne sont qu’une image à un moment donné de l’opinion, image sensible aux fluctuations de l’actualité. C’est en dynamique qu’il faut aussi les regarder pourvu qu’il y ait une certaine stabilité dans les questions.

Et puis la cote du Président, face aux contraintes du pouvoir, subit naturellement une érosion , mais il y aussi les cotes des responsables de l’opposition : Olivier Faure, Jean Luc Mélenchon, Benoit Hamon, ou Laurent Wauquiez…… et là, les évolutions sont rassurantes : aucune alternative ne monte en crédibilité!!

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.