Juil 06

Être encore plus efficace pour la gestion de l’eau sur notre territoire

Réunis en assemblée plénière, mercredi soir, les délégués du syndicat Mixte du SAGE des bassins versants du Cailly, de l’Aubette et du Robec ont engagé le processus de fusion de leur structure avec le syndicat de bassin versant de Clères – Montville et le syndicat Mixte de la Vallée du Cailly.

Cette proposition de fusion trouve son origine lors de la révision du SAGE Cailly, Aubette, Robec (arrêté préfectoral du 28 février 2014), afin d’en faciliter la mise en œuvre opérationnelle, car elle :

–              améliorerait la gestion du Cailly et de son affluent principal, la Clérette, dont l’entretien est actuellement réalisé par deux équipes (haut et bas Cailly),

–              faciliterait la gestion du bassin versant Aubette-Robec, dont la prévention des inondations par ruissellement est aujourd’hui partagée entre la Métropole Rouen Normandie et la Communauté de Commune Inter Caux Vexin,

–              permettrait une gestion globale de l’hydro système Cailly-Aubette-Robec (cours d’eau et nappes souterraines), les mêmes actions pouvant concourir à la prévention des inondations et à la protection des masses d’eaux superficielles et souterraines,

–              créerait une réelle solidarité de bassin versant, de l’amont à l’aval.

Elle répond aussi au besoin de la mise en place de la nouvelle compétence GEMAPI confiée aux Établissements Publics de coopération intercommunale, c’est à dire la métropole et la communauté de communes Inter Caux Vexin, qui souhaitent tous deux qu’elle soit gérée au niveau du bassin versant

Ce nouveau syndicat rassemblera les moyens déjà mis en œuvre par les trois syndicats,  la métropole et Inter Caux Vexin : il aura sa propre équipe d’animation, d’entretien des rivières, de surveillance des ouvrages de régulation des eaux…..Il aura sa propre gouvernance pour définir les priorités de travaux sur ce territoire

Le bassin versant s’étend sur  405 km2, regroupe 71 communes et 250000 habitants ; il est parcouru par 93 km de cours d’eau et est concerné par 56 captages d’eau et 23 stations d’épuration.

Cette démarche doit être plus efficace sur l’ensemble du bassin  en assurant une solidarité opérationnelle entre les plateaux et les vallées, les espaces ruraux et les espaces urbains, entre l’amont et l’aval des rivières : faut-il rappeler que l’écoulement des eaux se moque des frontières administratives !

Ce processus de fusion engagé, Madame La préfète a deux mois pour arrêter le périmètre de la nouvelle structure, puis les membres des 3 syndicats auront à se prononcer sur la nouvelle structure et ses statuts. Le nouveau syndicat devrait être opérationnel au 1er janvier 2019.

Ce processus dotera le bassin versant Cailly, Aubette, Robec, d’un des tout premier EPAGE (Établissement Public d’Aménagement et de Gestion des eaux) ; il redonnera ainsi son rôle pionnier  engagé il y a 20 ans   dans la lutte contre les inondations et la protection de la ressource en eau, lorsqu’il s’était doté d’un SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux)

D’un SCHÉMA de coordination des acteurs, on passe maintenant à une approche opérationnelle unifiée et donc plus efficace. Face aux turbulences que ne peut manquer de créer le changement climatique et ses conséquences sur la gestion de l’eau, c’est incontestablement donner à notre territoire une longueur d’avance !

Dominique GAMBIER, Président du syndicat du SAGE Cailly, Aubette Robec

Ce qu’est le SAGE Cailly Aubette Robec

La nouvelle compétence GEMAPI

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.