Sep 18

Les pécheurs normands boutent les Anglais ! Préfiguration des conséquences du Brexit ?

La pêche de la coquille Saint-Jacques a fait l’objet d’un étonnante bataille navale contentieux entre pécheurs Français et pécheurs Britanniques dans la Manche. Bateaux lancés les uns contre les autres, fumigènes, cris de colère…Pourquoi tant de haine ?

Le conflit n’est pas nouveau et dure depuis plus de 15 ans : l’enjeu était d’abord environnementale avec la préservation des ressources, il devient plus politique avec les négociations en cours sur l’après brexit, alors que la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne est prévue le 29 mars 2019  !

A l’origine défaut dans l’’harmonisation des règles de pêche européennes.  Les marins français « se sont imposés des règles pour la préservation du précieux mollusque, dont l’interdiction de pêcher entre le 15 mai et le 1er octobre ». Mais cette interdiction ne concerne pas les pêcheurs britanniques, et « la réglementation européenne les autorise à pêcher la Saint-Jacques à proximité des côtes normandes » dans la limite des 20 miles.

Un accord avait déjà été trouvé entre marins français et britanniques en 2013, ces derniers « s’engageaient, en échange de [quotas] de pêche supplémentaires, à ne pas venir pêcher la coquille en Manche-Est avant le 1er octobre »

Cette interdiction estivale ne vaut toutefois que pour les bateaux britanniques de plus de 15 mètres et ne limite pas leur taille le reste du temps.

 L’accord en vigueur jusqu’en 2017 obligeait en effet les Britanniques à respecter ce calendrier français mais ne concernait que les bateaux de plus de 15 mètres. Une faille exploitée  par les pêcheurs britanniques en utilisant des bateaux de moins de 15 mètres et qui avait conduit les pêcheurs français à refuser le renouvellement de l’accord en 2018.

D’après le comité régional des pêches de Normandie « trois ou quatre bateaux inférieurs à cette taille venaient pêcher dans cette zone, en 2013. Aujourd’hui, ils sont plus de quarante, ce n’est plus tenable ».

Dans le même temps, une poissonnerie de Granville a eu la surprise il y a  quelques semaines d’être inondée d’appels de médias anglais… qui voulaient lui acheter des photos de thons rouges pêchés par des Français. Les pêcheurs français sont autorisés à pêcher le thon dans les eaux britanniques, tandis que les pêcheurs britanniques sont interdits

 La Commission européenne « prône de son côté un règlement à l’amiable entre les deux pays » !

En l’absence d’accord entre professionnels, les gouvernements peuvent ils s’entendre ? A l’évidence, cette dispute de la coquille Saint-Jacques apparaît   représentative de la bataille du Brexit dans son ensemble, vue par certains comme un affrontement à remporter. L’accord trouvé pour les bateaux de plus de 15m n’est à mon avis que provisoire, un retour à l’accord qui a été rompu  ! Mais un accord limité vaut mieux que pas d’accord du tout !

Sur le plan légal, la pêche par les Britanniques dans les eaux françaises hors des saisons de pêche « n’est pas illégale proprement dite puisque ce sont les Français qui ont déterminé un calendrier pour pouvoir mieux gérer la ressource », a d’ailleurs reconnu le ministre de l’Agriculture.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.