Oct 08

Un beau chantier pour « tunnelier au travail » !

Depuis plusieurs mois, à Rouen rive gauche, entre le pont Guillaume le Conquérant et le pont Flaubert à Rouen, d’importants travaux sont réalisés pour conforter le réseau d’assainissement.

Ils s’intègrent dans le   Schéma directeur d’assainissement Emeraude. Ce chantier stratégique (15, 6 M€ d’investissement) a pour but d’augmenter la capacité de la canalisation des eaux usées actuel qui va vers la station d’épuration Emeraude dont la capacité de traitement est elle-même doublée.

Le but est de : mieux préserver l’environnement (en améliorant la qualité des rejets dans le milieu naturel) dans le respect de la réglementation. En effet la canalisation existante n’était pas suffisante pour absorber toutes les eaux en cas d’orages, et de nombreux débordements   renvoyaient alors les eaux usées dans la Seine.

Différentes zones le long du Boulevard Jean de Béthencourt sont impactées pour la réalisation d’ouvrage de visite du futur réseau d’un diamètre de 1 800 mm. D’énormes cylindres sont posés sur la chaussée, pour à la fois descendre puis récupérer le tunnelier et disposer de regards de maintenance. La pose de ce tuyau sera réalisée sans tranchée continue grâce à un micro tunnelier, de 32 tonnes, qui évoluera sous terre sur une distance d’environ 1,2 Km.

Le micro-tunnelier va creuser dans le sous-sol pendant plusieurs semaines au rythme de 13 mètres par jour.

 J’ai eu l’occasion de voir cet équipement grandeur nature avant qu’il n’évolue sous terre, pour une telle opération qui est réalisée une fois en France par an.

Rappelons que La station d’épuration Emeraude, à Petit-Quevilly, assure le traitement des eaux usées de 34 communes de l’Agglomération de Rouen   en 3 phases successives :

  • Le prétraitement permet de retenir les matières les plus volumineuses
  • Le traitement primaire assure l’élimination des autres matières en suspension
  • Le traitement biologique permet l’absorption des polluants organiques (azote, carbone, phosphore) par des micro-organismes.

Emeraude rejette en Seine des eaux épurées conformes aux normes européennes en matière de protection de l’environnement.

Emeraude en quelques chiffres :
Capacité de traitement des eaux : une population équivalent à 550 000 habitants
Traitement moyen : 85 000 m3 d’eaux usées par jour
Production moyenne : 105 tonnes de boues par jour, soit après incinération 17 tonnes de cendres /jour

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.