Déc 04

« Changer le regard sur la pauvreté » : Qui sont les « pauvres » en France ?

PauvreteAlors que Marie Arlette Calotti s'apprete à réunir la conférence nationale contre la pauvreté, et "veut changer le regard sur la pauvreté", "Qui sont les "pauvres en France?".  La population pauvre, selon l’observatoire des inégalités, est d’abord jeune et peu qualifiée. Le risque de pauvreté est très inégal selon les populations.L’Insee fixe le seuil de pauvretré à 50 % du revenu médian, ce qui portait à 4,4 millions le nombre de "pauvres". Mais c'est aussi 5 à 6 millions d'interdits bancaires, et combien de non soignés ?….

 Mais Au dela du nombre global, Qui sont les 4,5 millions de personnes pauvres ?

La moitié des pauvres ont moins de 30 ans. La pauvreté touche en premier lieu les enfants, les adolescents et les jeunes adultes dont plus d’un sur dix sont pauvres, contre 3,7 % des plus de 60 ans (les seniors). Parmi les 4,5 millions de pauvres au seuil de 50 % du niveau de vie médian, 1,5 million (plus du tiers du total) sont des enfants et des ados. Les plus de 60 ans sont moins souvent concernés et ne constituent qu’un dixième des personnes pauvres. Ce qui ne signifie pas pour autant que leur situation soit moins grave : une partie de ces personnes survivent avec de très bas revenus et surtout n’ont que très peu de chances de sortir de leur situation.

La population pauvre est aussi un peu plus souvent féminine et vit au sein d’une famille monoparentale. Les femmes sont 2,4 millions à être dans ce cas et représentent 53 % des pauvres. Une partie d’entre elles sont des femmes à la tête d’une famille monoparentale. Un million de personnes vivant dans ce type de famille sont pauvres, soit 23,6 % de l’ensemble des personnes pauvres avec un taux de pauvreté de 19,4 %. Seuls 3,3 % de personnes qui vivent dans un couple sans enfant sont pauvres.

Les non-diplômés sont plus souvent pauvres. Ne pas arriver à décrocher un titre scolaire est un lourd handicap en France. Le taux de pauvreté des personnes sans diplôme est de 10,1 %, contre 3,1 % pour les bac+2. Au total, 42,7 % des pauvres n’ont aucun diplôme, alors que 4,6 % disposent au moins du niveau bac+2. Cette situation se reflète dans le paysage social de la pauvreté : 60 % des pauvres vivent dans un ménage dont la personne de référence est ouvrière, employée ou inactive. 9, 8 % des employés, 8,2 % des ouvriers sont pauvres, contre 1,5 % des cadres supérieurs.

Ne pas avoir d’emploi fragilise. Enfin, compte tenu des faibles indemnités versées aux demandeurs d’emploi et en particulier aux jeunes et à ceux en fin de droits, le taux de pauvreté atteint 23 % chez les chômeurs. Inactifs et chômeurs forment à eux seuls la moitié de la population démunie.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.