Juil 21

Le poids des régions aujourd’hui : l’élargissement est une illusion de renforcement

carte-regionsL’Association des Régions de France a présenté l’édition 2015 des chiffres-clés des Région : pour elle, « le modèle économique des régions est à bout de souffle » et appelé l’Etat à leur attribuer de nouvelles ressources dès le budget 2016.

Avec près de 29 milliards d’euros de budget, les Régions financent à hauteur de 7,5 milliards d’euros la formation, l’apprentissage et les PME-ETI, 7 milliards d’euros la mobilité durable, plus de 6 milliards l’éducation et l’enseignement supérieur, et 2 milliards l’aménagement du territoire et l’environnement.

Ces politiques, elles les conduisent en maîtrisant leurs dépenses de fonctionnement. Les frais de personnel représentent 11% du budget y compris les agents des lycées (16% pour les départements et 31% pour le bloc communal). Sur un euro de dépense, 39 centimes sont des investissements dans les transports, les lycées ou les universités.

 Mais ce modèle est aujourd’hui au bord de l’asphyxie. Les Régions sont les plus dépendantes des dotations de l’Etat: 42% de leurs recettes. Elles sont les grandes perdantes de la baisse des dotations. Sur la période 2014-2017, elles perdront 953 millions d’euros alors que les départements gagneront 1,656 milliard et le bloc communal 1,387 milliard, grâce à un surcroît de recettes fiscales.

Tandis que le poids budgétaire des Régions représente environ 1,5 % du produit intérieur brut en France, il est de plus de 12 % en Allemagne, 9 % en Autriche ou 7,5 % en Suède. Les régions françaises emploient 1,21 agent pour 1 000 habitants (80 000 agents), alors que ce ratio est de 25,7 pour 1 000 en Suède (246 750 agents), 23,7 pour 1 000 en Allemagne (1 900 000 agents) ou 21,3 pour 1 000 au Danemark (117 000 agents).

 Dans le même temps, le Commissariat général à l’égalité des territoires, dévoile la géographie des nouvelles régions en cours de construction saisie au travers de la mesure instantanée de certaines de leurs dimensions clés. Le renforcement des régions est en effet  un des objectifs centraux de la réforme territoriale initiée par le gouvernement, mais  cette recomposition élargit les périmètres de ces collectivités   les dotent de quelques  responsabilités et   compétences accrues, notamment en matière de développement économique et territorial, mais sans apporter de véritable réponse au renforcement financier des régions : l’élargissement accroit mécaniquement certains indicateurs évidemment, mais  n’est qu’ une illusion du renforcement !

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.