Juil 20

Les Français font plus confiance aux collectivités qu’à l’État pour les services publics

gueretplantuPour développer et organiser les services publics, 2 personnes sur 3 ( 64 % contre 36 %) font davantage confiance aux collectivités qu’à l’État, selon  un sondage de l’IFOP pour Acteurs publics et le cabinet Ernst & Young . Ce taux monte même à 72 % chez les habitants des communes rurales.
Lorsque la question est posée un peu différemment, les réponses sont toutefois plus nuancées : « Quel doit être selon vous le niveau de décision idéal pour décider de l’action publique ? » A cette question, c’est « l’État » qui est le plus souvent cité (28 % des réponses), suivi par les régions et les communes, à 16 %. L’intercommunalité ne fait guère recette : elle apparaît en dernière place, citée en premier choix dans seulement 7 % des cas.

La mesure qui semble la plus utile pour améliorer l’efficacité de l’action publique aux personnes interviewées, est « la suppression des doublons de compétences entre l’État et les collectivités locales » (48 %), suivi de « donner plus de moyens financiers aux collectivités locales » (28 %) ; 17 % appellent de leurs vœux une fusion des niveaux de collectivités locales  La réduction des normes – qui serait certainement citée en premier par la plupart des élus locaux ! – ne vient qu’en 5e position, avec 15 % de réponses.

  Quelle que soit la catégorie sociodémographique ou politique que l’on interroge, le niveau de décision idéal est particulièrement difficile à situer, signe certainement de la difficulté qu’éprouvent les Français à s’y retrouver dans le mille-feuille territorial que constituent aujourd’hui les nombreux sièges du pouvoir administratif et politique.

 Dans ce domaine selon les auteurs de l’étude, « les clivages sont moins politiques que sociologiques. Ainsi, quand les CSP + (professions libérales et cadres supérieurs) sont plus nombreuses à viser une certaine forme de rationalisation de l’action publique, les personnes âgées, elles, se situent très nettement (à 63 %) sur la suppression des doublons entre l’État et les collectivités. »

En revanche, sur l’attachement au rôle de l’État dans le maintien des services publics, les clivages restent plus nettement politiques : la gauche reste semble-t-il plus « jacobine » que la droite : au Front de gauche et au PS, ce sont « seulement » 55 % des sondés qui font plus confiance aux collectivités qu’à l’État, contre 72 % à l’UDI et 63 % chez Les Républicains.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.