Avr 11

3 000 entreprises au cœur de l’économie française

8387b_10116164-cice-24-grandes-entreprises-ont-touche-1-6-milliard-d-euros-en-2014L’essentiel de l’activité économique des secteurs principalement marchands est porté par un nombre restreint d’entreprises. En 2013, sur les 3,3 millions d’entreprises, selon l’INSEE, 3 000 concentrent 52 % de la valeur ajoutée, 70 % des investissements et 83 % des exportations. Cet ensemble est constitué principalement de grandes entreprises (240) et d’entreprises de taille intermédiaire (2 030), mais compte aussi des PME, y compris des microentreprises. 40 % de ces 3 000 entreprises sont industrielles et réalisent 57 % des exportations.

Ces PME et PME-MIC ( comme unités de type joint-venture, coentreprises portant les investissements de différents groupes associés sur un projet. ..) pèsent ainsi pour 15 % de l’investissement de ces 3 000 entreprises. Pourtant, elles ont un poids négligeable sur les autres agrégats : les grandes entreprises concentrent environ 60 % des salariés, de la valeur ajoutée, des exportations et de l’excédent brut d’exploitation et les ETI, entre 36 et 40 %.

Les entreprises constituant le « cœur de l’économie française » sont sélectionnées pour leur importance économique selon au moins l’un des trois critères suivants : valeur ajoutée, investissement et exportations. Pour chacun de ces critères on identifie les 1 500 entreprises ayant réalisé les plus fortes valeurs en 2013. Certaines entreprises sont présentes dans les trois sélections, d’autres dans deux, et enfin d’autres dans une seule. Il y a ainsi 3 000 entreprises différentes (et non 4 500).

Les entreprises industrielles demeurent un moteur essentiel de l’économie nationale, même si l’industrie en France connaît un lent repli depuis plusieurs décennies. Les 1 140 principales entreprises industrielles représentent environ 40 % des effectifs salariés, de la valeur ajoutée, de l’investissement et de l’excédent brut d’exploitation des 3 000 entreprises. Elles concourent pour 69 % aux exportations de ces entreprises, ce qui correspond à 57 % des exportations des 3,3 millions d’entreprises implantées en France.

Le commerce (560 entreprises parmi les 3 000), les services aux entreprises (390) et les transports et l’entreposage (170) se placent derrière l’industrie sur le plan de l’emploi, de la valeur ajoutée et de l’export. L’immobilier a un positionnement atypique avec un nombre relativement important d’entreprises (390 unités) et une forte contribution à l’investissement, mais un poids faible pour les autres indicateurs.

A noter que cette approche ne doit pas être confondue avec la création d’emplois pour laquelle les PME restent les plus actives comme je l’avais évoqué ici. Ces 3000 entreprises emploient 5,1 millions de salariés en équivalent temps plein, soit seulement environ 20 % de l’emploi total  en France.

Sommaire
La moitié de la valeur ajoutée des secteurs principalement marchands
Deux tiers des 3 000 entreprises sont des ETI
40 % de ces 3 000 entreprises sont industrielles
Sources, définitions, pour en savoir plus

Partagez cet article :

(1 commentaire)

  1. Je découvre ce blog et la lecture de chaque article me satisfait ! merci

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.