Oct 31

Quand on déménage, il faut s’inscrire sur les listes électorales ! pensez y !

affiche1-2016L’éloignement du processus électoral concerne 25 % du corps électoral, soit 11 millions d’électeurs potentiels qui ne sont plus inscrits ou qui restent inscrits dans une autre commune que celle de leur résidence.

3,5  millions de Français en droit de voter n’étaient pas inscrits sur les  listes électorales lors de la dernière présidentielle. Plus de 7  millions de  citoyens ont une adresse électorale qui ne coïncide pas ou plus avec  celle de leur résidence principale.

La qualité de l’inscription est un facteur déterminant pour améliorer la participation électorale : plus de 90 % des bien-inscrits ont participé aux quatre tours de scrutin de 2012 alors que 28,2 % des mal-inscrits se sont abstenus.

Toute amélioration de la qualité de l’inscription aura un impact positif sur la réduction de l’abstentionnisme constant. Elle rapprochera la sociologie des votants de celle du pays réel. Elle réduira les inégalités électorales : la non-inscription est cinq fois plus forte chez les Français par acquisition ; dans les quartiers de grands ensembles et d’habitat social, les taux de non-inscrits sont jusqu’à trois fois supérieurs à la moyenne nationale

L’inscription sur les listes électorales est, pour chaque citoyen, une obligation posée par l’article L. 9 du code électoral. L’inscription est automatique à la majorité, depuis 1997, ce qui permet une première inscription de près de 90% des jeunes. Mais ensuite, dès qu’il y a un changement de domiciliation, la procédure d’inscription est volontaire. Chaque année, La Poste recense près de 3 millions de foyers qui emménagent dans une nouvelle commune et seul un électeur sur cinq se réinscrit dans l’année.

affiche2-2016Beaucoup d’électeurs, parmi lesquels sont surreprésentés les personnes les plus mobiles – jeunes, cadres, urbains, familles dont la composition évolue – ne se réinscrivent pas sur la commune de leur nouveau lieu de résidence car :
– ils pensent être automatiquement réinscrits,
– ils n’ont pas connaissance ou pas compris la procédure de réinscription,
– ils sont freinés par une démarche spécifique en mairie,
– ils ont raté la date de clôture des inscriptions,
– ils ont déménagé entre la date de clôture des inscriptions et la date du scrutin,
– ils estiment n’être que provisoirement installés.

La démarche peut être effectuée en mairie de sa commune jusqu’au samedi 31 décembre 2016. Il faut remettre, une pièce d’identité en cours de validité (Carte d’identité, passeport) et un document prouvant la domiciliation dans la commune ou le fait d’y résider depuis au moins six mois (factures de téléphone ou d’électricité, avis d’imposition, quittances de loyer, etc.).

Il faut appeler les électeurs à s’inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre, pour pouvoir voter l’an prochain aux élections présidentielles ( 23 avril et 7 mai 2017) et législatives (11 et 18 juin 2017)

vidéo pour se convaincre

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.