Mai 09

Les résultats de l’élection de Macron bouleverse les repères pour les législatives

On a beaucoup commenté les résultats de ces Elections présidentielles et il faudra encore les analyser plus finement . Mais ils sont sans doute compliquée à interpréter car ils bousculent les repères habituels.

Notons d’abord que EM a été élu avec une proportion d’électeurs qui est significative malgré les appels à l’abstention ou au vote blanc : il a obtenu 20,7 millions de voix soit 43,6% des électeurs inscrits ; c’est le même pourcentage que Giscard d’Estaing en 1974 , ou Mitterrand en 1988. Et même si l’abstention est trop élevée , elle n’a néanmoins pas atteint le niveau des Elections présidentielles de 1969 .

Mais il est vrai que le paysage politique est tellement fracturé , que les repères habituels explosent , avec des partis traditionnels en berne : quand la droite conservatrice dit que EM est un « homme de gauche »,  et que la gauche traditionnelle dit que EM est un « homme de droite » , on voit que ces repères habituels ne sont plus opérationnels, et l’électeur non militant ne s’y retrouve plus !

Dans un autre registre comment comprendre que Le Pen fasse ses meilleurs scores dans les communes rurales où il n’y a la plupart du temps , ni émigrés, ni insécurité , les deux piliers du discours du front national . L’exemple de la seine maritime est particulièrement éclairant à ce sujet, comme le montre la carte .

Dans un autre registre encore, comment comprendre que le front national fasse de très bons scores dans des communes populaires plutôt à gauche : Gonfreville l’orcher avec 57% pour Le Pen , ou Bolbec avec53,6% ou encore Le Trait avec 50,8%, Gournay et Le Tréport avec 54%, pour ne citer que ces 5 communes en Seine Maritime. On voit bien pourtant que Le Pen ne leur apportera rien, au contraire !

Les projections pour les législatives sont bien difficiles à faire dans ce contexte . Melenchon y croit ! La droite y croit ! Le front national y croit ! Mais sur quelles bases alors que les uns et les autres sont arrivés malgré tout assez nettement derrière Emmanuel Macron .

Le PS quant à lui, après le petit score de son candidat , ne sait plus où il va, entre Melenchon et Macron ! Chacun croit que son implantation locale va faire l’essentiel comme si nous n’étions pas dans une élection nationale .

En fait tout dépend comment les Français trancheront entre leurs habituels tentations :

  • leur volonté de rassemblement , ce que Giscard d’Estaing traduisait par sa volonté de rassembler « deux Français sur trois »
  • Leur volonté d’audace à mettre en œuvre des orientations nouvelles , et à changer le fonctionnement de notre vie politique .

A l’inverse le retour aux repères habituels pourraient rendre extrêmement difficiles la construction d’une majorité pour soutenir le futur gouvernement , et mettre en œuvre les orientations proposées par Emmanuel Macron

Partagez cet article :

(2 commentaires)

    • Limare Serge on mai 9, 2017 at 6:31
    • Répondre

    Dans ces communes populaires traditionnellement à gauche les gens sont en colère et Mélenchon plait car les électeurs trouvent qu il traduit bien leur colère.Mais certains trouvent que Marine Lepen traduit aussi cette colère.
    Et ils passent de l’un à l’autre avec une seule passerelle « la colère ».
    On peut aussi ajouter à cette liste une ville comme Harfleur dirigée par le p c depuis des décennies dans laquelle Marine Lepen frole la majorité .
    Je parle d’Harfleur car cette commune est juste à coté du Havre ville dirigée par le p c pendant des années et administrée aujourd’hui par un maire qui travaille et qui discute avec tout le monde Edouard Philippe,dont on parle beaucoup en ce moment.

    • Limare Serge on mai 11, 2017 at 2:54
    • Répondre

    Ouf! Enfin une excellente nouvelle pour le ps toujours au diapason avec l’actualité.
    Benoit Hamon et Anne Hidalgo lancent leur propre mouvement chacun de son coté.
    Ils ont rapidement trouvé des locaux pour réunir leurs adherents… 2 cabines télèphoniques.
    Oui je sais ce n’est pas serieux mais ce n’est pas moi qui a commencé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.