Jan 30

La Chine est maintenant un partenaire économique incontournable de la France

La Chine est maintenant un partenaire incontournable de la France comme l’a montré le récent déplacement du Président de la République. Si la France est devenue la deuxième terre d’investissements des Chinois en Europe, après la Grande Bretagne, les relations n’en sont pas moins déséquilibrées. Ce voyage a été l’occasion de retrouver quelques chiffres sur ces relations économiques

Le déficit commercial de la France avec la Chine en 2016 est de 30,4 milliards ; il était de 29 milliards d’euros en 2015. La Chine reste le premier déficit commercial pour la France. En comparaison, le déficit commercial de la France avec l’Allemagne est de 14 milliards d’euros, soit près de deux fois moins qu’avec la Chine.

La Chine est le 8e partenaire économique de la France selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et représente 6% des échanges commerciaux de l’Hexagone. La Chine se classe derrière des pays comme l’Allemagne (16,8%), la Belgique (7,8%), l’Italie (7,1%), l’Espagne (6,4%) ou encore les États-Unis (6,4%). «Après une forte progression en 2015 (+9,3% à 64,5 milliards d’euros), les échanges économiques et commerciaux  ont baissé de 4,2% en 2016», précise le Ministère des Affaires étrangères.

On enregistre 700 filiales d’entreprises chinoises et hongkongaises implantées en France, qui emploient environ 45.000 personnes. Les investissements chinois ont dépassé les 3 milliards d’euros en 2016 : La cristallerie Baccarat, le dentellier Desseilles, la marque d’habillement Sandro, ou encore l’aéroport de Toulouse….sont passées sous contrôle chinois.

La France n’avait que 1,6% du marchés chinois en 2016, et elle est le 13e fournisseur du pays. L’aéronautique est le premier secteur d’exportation (36% du total en 2015), selon le Trésor. L’avionneur européen Airbus a notamment inauguré sa deuxième usine dans le pays en septembre. La vente de biens équipements mécaniques, de matériels électrique et électronique arrive en seconde position (19%). Le secteur agroalimentaire figure sur le podium des exportations (14%) à égalité avec les parfums et cosmétiques.

Le chiffre d’affaires réalisé par les firmes multinationales en Chine, était de 74 milliards en 2015, selon les dernières données publiées par l’Insee. En matière d’effectifs salariés à l’étranger, ces firmes concentrent 498.000 salariés.

1600 entreprises françaises sont présentes dans en Chine. on en comptait que  1200  en 2013 d’après Business France. Pour faciliter leur installation, de grands groupes français s’associent à des sociétés chinoises , à l’image d’Alstom, de Michelin, Veolia, Citroën ou Lafarge….

La valeur des stocks d’investissements de la France en Chine en 2016, selon France Diplomatie, le site du ministère des Affaires étrangères, atteint 33 milliards d’euros

A noter que 150 vignobles français sont devenus la propriété, ces dernières années, d’investisseurs chinois. La majorité des transactions a eu lieu dans le Bordelais où l’on compte près de 137 vignobles achetés. Outre les vignobles, les Chinois investissent aussi dans les terres agricoles. Ils n’hésitent pas à payer bien plus cher que le prix du marché. En 2015, une entreprise basée à Hongkong a notamment réussi à acheter 1700 hectares de terres dans l’Indre. Plus récemment, ce même fonds de gestion a acheté 900 hectares de terre dans l’Allier.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.