Fév 08

La culture, c’est aussi de l’activité économique

En 2016, le poids économique direct de la culture, c’est-à-dire la valeur ajoutée de l’ensemble des branches culturelles, est de 44,5 milliards d’euros. La part de la culture dans l’ensemble de l’économie (2,2 %) est en baisse continue depuis 2003 (2,5 %). La cause principale de cette baisse est la crise structurelle touchant les branches de la presse et du livre (0,6 % du pib en 2003, 0,4 % en 2016).

L’année 2016 est marquée par une conjoncture difficile pour les branches du patrimoine et du spectacle vivant (respectivement – 1,2 % et – 1,8 % par rapport à 2015), conséquence directe des attentats de l’année 2015 qui ont eu un impact fort sur le tourisme étranger en Île-de-France et sur les coûts de sécurisation des événements et des équipements culturels. À l’inverse, les arts visuels (+ 3,9 %), l’audiovisuel (+ 2,5 %) et les agences de publicité (+ 2,5 %) poursuivent leur croissance. Représentant 29 % de la valeur ajoutée des branches culturelles, l’audiovisuel est toujours la première branche culturelle en termes de poids économique.

En 2015, 620 000 personnes travaillent dans les secteurs culturels (2,4 % de la population active), principalement dans le livre et la presse (18 %), les arts visuels (16 %) et l’audiovisuel (15 %). Un tiers des actifs travaillant dans les secteurs culturels sont indépendants, contre seulement 12 % dans la population active

Synthèse du bilan du poids économiques de la culture en 2016

note Poids économique direct de la culture en 2016

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.