Mar 14

Les multinationales françaises : que sont-elles ? que pèsent elles dans notre économie ?

 A l’heure des difficultés de l’économie mondiale , il est indispensable de connaitre ce que pèsent nos multinationales françaises En 2016, les firmes multinationales françaises (hors secteur bancaire et services non marchands) contrôlent 45 200 filiales à l’étranger, selon l’INSEE. La moitié de ces firmes est implantée dans un seul pays étranger.

Les filiales à l’étranger emploient 5,8 millions de salariés, ce qui représente 55 % des effectifs des firmes dont elles font partie. Ces firmes ont effectué 63 milliards d’euros d’investissements corporels dans leurs filiales à l’étranger.

Elles réalisent 1 236 milliards d’euros de chiffre d’affaires consolidé, soit 52 % du chiffre d’affaires consolidé total des firmes multinationales françaises.

Les grandes firmes multinationales regroupent 44 % des filiales à l’étranger des firmes multinationales françaises et réalisent 82 % du chiffre d’affaires consolidé total et emploient 76 % des effectifs des filiales à l’étranger. Elles concentrent également 80 % des investissements réalisés par les firmes multinationales françaises dans leurs filiales à l’étranger. Les firmes multinationales de taille intermédiaire et de taille petite ou moyenne réalisent la majorité de leur chiffre d’affaires en France, contrairement aux grandes firmes multinationales.

A noter qu’une firme de « taille petite ou moyenne » emploie moins de 250 personnes (en équivalent temps plein) en France et réalise un chiffre d’affaires annuel consolidé sur le territoire national inférieur à 50 millions d’euros. Une « grande firme » multinationale emploie 5 000 personnes ou plus (en équivalent temps plein) en France et réalise un chiffre d’affaires annuel consolidé sur le territoire national supérieur à 1,5 milliard d’euros.

Une filiale sur quatre est implantée aux États-Unis, au Royaume-Uni ou en Allemagne. Les salariés de ces filiales commerciales sont concentrés aux États-Unis (638 000 salariés), en Chine (516 000), au Brésil (473 000). Viennent ensuite le Royaume-Uni (401 000 salariés), l’Allemagne (368 000) et l’Espagne (335 000). Ces trois pays représentent 19 % du total des emplois à l’étranger des multinationales françaises et 50 % des emplois localisés dans l’Union européenne. Ces six pays concentrent près de la moitié des effectifs employés hors de France dans les firmes multinationales françaises (47 %).

Dans son ensemble, l’Union européenne, hormis la France, reste la première zone d’implantation des firmes multinationales françaises, avec 38 % des effectifs à l’étranger, soit 2,2 millions de salariés.

A noter que pour ces firmes multinationales françaises, 38 % des salariés des filiales implantées à l’étranger travaillent dans les services, 37 % dans l’industrie, 21 % dans le commerce et 4 % dans la construction ou l’agriculture.

Pour en savoir plus :

  1. Les firmes multinationales françaises : 45 200 filiales à l’étranger
  2. Prépondérance à l’étranger des firmes de grande taille
  3. États-Unis, Royaume-Uni et Allemagne en tête des pays d’implantation
  4. 2,2 millions d’emplois salariés dans les filiales européennes hors de France
  5. Concentration des emplois commerciaux en Chine et au Brésil
Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.