Mar 08

Ou en est-on de l’évolution de la situation des femmes ? une amélioration incontestable mais il reste à faire

Deux études sur la situation des femmes montrent une amélioration incontestable, au plan de la mobilité sociale en France , au plan du droit dans le monde. mais il reste à faire

Pour l’INSEE, en 40 ans la mobilité sociale des femmes a progressé celle des hommes est restée quasi stable .

En 2015, 65 % des hommes âgés de 35 à 59 ans relèvent d’une catégorie socioprofessionnelle différente de celle de leur père, une proportion quasi stable depuis quarante ans. 28 % des hommes occupent une position sociale plus élevée que celle de leur père et 15 % une position inférieure. Les trajectoires ascendantes comme descendantes sont plus fréquentes qu’en 1977 (respectivement 24 % et 7 %).

En 2015, 71 % des femmes âgées de 35 à 59 ans relèvent d’une catégorie socioprofessionnelle différente de celle de leur mère, soit 12 points de plus qu’en 1977. 40 % des femmes occupent une position sociale plus élevée que celle de leur mère et 12 % une position plus basse. Leurs trajectoires sont donc globalement plus favorables que celles des hommes comparés à leur père. Cependant, si les femmes occupent fréquemment une position sociale plus élevée que leur mère, cela n’est toujours pas le cas par rapport à leur père : 25 % des femmes ont connu une trajectoire descendante par rapport à leur père et 22 % un parcours ascendant.

Au Sommaire de mobilité sociale des femmes et des hommes

  1. En 40 ans, la mobilité sociale des hommes est restée quasi stable
  2. La mobilité sociale des hommes est de moins en moins liée à l’évolution de la structure des emplois
  3. 28 % des hommes occupent en 2015 une position sociale plus élevée que celle de leur père
  4. Ascendants ou descendants, les trajets de mobilité masculine sont courts
  5. La mobilité sociale des femmes par rapport à leur mère progresse de 12 points en 40 ans
  6. 3,4 fois plus de mobilité ascendante que descendante pour les femmes comparées à leur mère
  7. Plus de mobilité descendante pour les filles de mère cadre que pour les fils de père cadre
  8. Par rapport à leur père, les trajectoires des femmes sont plus souvent descendantes
  9. 61 % des filles d’un père cadre occupent une position sociale moins élevée

 

Le nouvel indice, présenté dans le rapport Les Femmes, l’Entreprise et le Droit 2019  évalue en droit, une décennie de réformes, évalue les étapes importantes de la vie professionnelle d’une femme, du premier emploi à la pension de retraite, ainsi que les protections juridiques associées à chacune de ces étapes. Les données couvrent une période de dix ans, chacune des 187 économies analysées étant notée en fonction de huit indicateurs

Au cours de cette période, la moyenne mondiale est passée de 70 à 75 ; un progrès ,mais les femmes ne se voient accorder que les trois quarts de droits attribués aux hommes. 131 économies ont introduit 274 réformes juridiques et réglementaires pour améliorer l’inclusion économique des femmes ; 35 économies se sont dotées d’une protection juridique contre le harcèlement sexuel au travail, protégeant près de 2 milliards de femmes de plus qu’il y a dix ans ; 22 économies ont supprimé les entraves au travail des femmes, améliorant la possibilité d’accéder à certains secteurs de l’économie qui leur étaient jusque-là interdits ; et 13 économies ont adopté des lois imposant le principe de l’égalité de rémunération pour un travail de valeur égale.

Six économies (la Belgique, le Danemark, la France, la Lettonie, le Luxembourg et la Suède) obtiennent la note maximale de 100, signe qu’ils reconnaissent les mêmes droits aux femmes et aux hommes dans les domaines analysés. Il y a dix ans, aucune économie ne pouvait revendiquer de telles performances. Selon le présent indice, les économies ayant introduit des réformes obtiennent une hausse supérieure du pourcentage de femmes qui travaillent, favorisant ainsi leur émancipation économique.

Retrouvez ici le rapport complet

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.